Via Sicura : policiers et population risquent les mêmes sanctions

Le programme fédéral de sécurité routière Via Sicura menace-t-il la sécurité publique ? Ses ...
Via Sicura : policiers et population risquent les mêmes sanctions

 Les policiers risquent gros lors d'excès de vitesse.

Le programme fédéral de sécurité routière Via Sicura menace-t-il la sécurité publique ? Ses directives sont censées sanctionner les chauffards. Or, les conducteurs de véhicules d’urgence, comme les policiers, pompiers ou ambulanciers, s’exposent aux mêmes sanctions que la population.

Prenons l'exemple des forces de l'ordre : les agents jouent gros s'ils roulent à plus de 140km/h en dehors des localités ou à plus de 200km/h sur l’autoroute, dans le cadre d'une course-poursuite par exemple. Ils s'exposent à une amende, à un retrait de permis et à des poursuites pénales. Même le véhicule pourrait être saisi!

Au-delà des peines, ces sanctions posent un cas de conscience aux policiers. Faut-il faire son devoir ou respecter les règles? Le président du syndicat des agents de la Police neuchâteloise, Patrick Siron, s'inquiète pour la sécurité publique : «Les policiers sont là pour sauver les gens, mais s'ils risquent leur permis, certains hésiteront avant de se lancer».

 

Aux policiers de juger

Pour le procureur général neuchâtelois Pierre Aubert, «tout est question de proportionnalité». Avant de condamner un policier, plusieurs paramètres sont pris en compte : conditions du trafic, visibilité, raisons de l'excès de vitesse. Ainsi, la poursuite d'un véhicule avec un enfant kidnappé à bord justifie davantage un dépassement de vitesse important qu'une simple infraction routière.

C'est donc aux policiers d'estimer si l'excès de vitesse se justifie. Des décisions qui sont prises dans l'urgence, mais Pierre Aubert en est conscient: «C'est pareil avec l'arme de service. C'est lié au métier de policier, où il faut se décider rapidement. Nous en tenons compte dans nos décisions».

Pour l'heure, aucun policier neuchâtelois n'a été touché par des sanctions dans le cadre de Via Sicura. Mais ils ne sont pas à l'abri, comme le relève Patrick Siron, et c'est bien ce qui les inquiète... /sco


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus