Un livre redonne vie à l’ancienne école de la Maladière

L’ancienne école de La Maladière, à Neuchâtel, aurait fêté ses 100 ans cette année, si elle ...
Un livre redonne vie à l’ancienne école de la Maladière

Ancienne école de La Maladière

L’ancienne école de la Maladière, à Neuchâtel, aurait fêté ses 100 ans cette année, si elle n’avait pas cédé sa place à Microcity. Le bâtiment a été démoli dans le courant de l’année 2010. En contrepartie, une nouvelle école de la Maladière a été construite près du Mail. Aujourd’hui, l’ancien établissement revit sous la forme d’un ouvrage : L’école de la Maladière. Chronique d’une dé / construction.

Les auteurs, l’historienne de l’architecture Nadja Maillard et le photographe Yves André, évoquent la construction de l’établissement dans ses moindres détails : d’où venaient les pierres utilisées, combien était facturée la main d’œuvre ou encore quelle entreprise a façonné telle ferronnerie. Ils ont pu récolter ces informations dans les archives consacrées à l’établissement.

Nadja Maillard a aussi recueilli le témoignage de nombreux utilisateurs du bâtiment, que l'on retrouve en partie dans le livre. La dimension sociale de l’école y apparaît aussi à travers diverses anecdotes. L’auteure a par exemple découvert qu’il y avait des douches pour les élèves, comme toutes les familles ne possédaient pas de salle de bains il y a un siècle. L’ouvrage est finalement richement illustré par les nombreux clichés du photographe Yves André.

Les deux auteurs avaient été mandatés pour établir un rapport de la construction de l’école, mais ils ont également suivi sa démolition finalement. Les avancées du chantier sont notamment retranscrites en image dans l’ouvrage.

 

Tout n’a pas disparu

Certains éléments d’architecture ont tout de même été sauvés lors de la démolition, l’ancienne école de la Maladière étant considérée comme un bâtiment d’un certain intérêt architectural. Des reliefs qui se trouvaient sur la façade et dans la cage d’escalier de l’école ont été réinstallés dans le bâtiment de Microcity. D’autres éléments sont conservés dans les dépôts du Musée d’art et d’histoire de Neuchâtel.

Le livre L’école de la Maladière. Chronique d’une dé / construction est disponible aux Editions Attinger à Hauterive et en librairie. /sbe


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus