Le cadre de l'Etat mis à pied réagit

Réaction dans l’affaire du cadre de l’Etat mis à pied. Il a décidé de s’exprimer mercredi matin ...
Le cadre de l'Etat mis à pied réagit

Le mois dernier, le Conseil d'Etat a décidé de renvoyer un de ses cadres. Le mois dernier, le Conseil d'Etat a décidé de renvoyer un de ses cadres.

Réaction dans l’affaire du cadre de l’Etat mis à pied. Il a décidé de s’exprimer mercredi matin via un communiqué de son avocat.

Il relève que le Conseil d’Etat neuchâtelois motive un éventuel renvoi de son client en raison de l’absence d’une vision commune, d'une proximité et des affinités personnelles, voire d'une certaine complicité avec le conseiller d’Etat Yvan Perrin.

Une version qui ne tient pas la route aux yeux du cadre, puisque dans la presse de ce jour, Yvan Perrin attribue ses dernières difficultés à l’absence de son collaborateur.

L'avocat communique également que le Conseil d'Etat n'a jamais utilisé le terme de mobbing s'agissant de son client.

Le cadre conteste, dans une lettre adressée ce lundi au Conseil d’Etat, tous les reproches émis à son encontre. Et relève que les conditions posées par la législation neuchâteloise ne sont pas réunies pour qu’un renvoi puisse être prononcé. /sma


Actualisé le

Actualités suivantes

Articles les plus lus