Peine plus sévère pour un des membres du gang Jamahat

Neuf mois de prison ferme en plus pour l’un des membres du gang Jamahat: c'est le bilan de ...
Peine plus sévère pour un des membres du gang Jamahat

 La Cour pénale confirme le verdict de première instance, sauf pour l'un des appelants.

Neuf mois de prison ferme en plus pour l’un des membres du gang Jamahat: c'est le bilan de l'audience qui s'est tenue mardi devant la Cour pénale, à Neuchâtel.

Pour le reste, la Cour a confirmé les peines prononcées en première instance par le Tribunal criminel des Montagnes neuchâteloises pour les quatre autres appelants; des peines allant de cinq ans de prison ferme pour le chef de la bande à 14 mois avec sursis pour le prévenu le moins lourdement accusé.

Les cinq jeunes qui ont comparu mardi matin ont été reconnus coupables en juin d’avoir tenté d’imposer par la violence un monopole sur le trafic de marijuana dans les Montagnes neuchâteloises, allant jusqu'à la séquestration d'un des revendeurs.

 

Une seule séquestration

Une, deux ou aucune séquestration ? Les juges sont arrivés à la même conclusion que le Tribunal criminel. Ils ont retenu une des deux séquestrations qui figuraient sur l’acte d’accusation. Ils ont de ce fait confirmé les peines prononcées en première instance, sauf dans un cas.

La Cour a estimé que le premier verdict était trop clément pour l’un des membres du gang condamné à 30 mois de prison, dont 15 mois ferme. Elle a prononcé une peine de 36 mois de prison dont 18 mois ferme et la révocation d’un sursis de six mois d’emprisonnement. De fait, le jeune homme devra purger 9 mois de prison supplémentaires.

Son avocat n’exclut pas de faire recours au Tribunal fédéral. Il a 30 jours pour le faire. /sma


Actualisé le

Actualités suivantes

Articles les plus lus