Du sursis pour le braqueur de la pharmacie

Huit mois de peine privative de liberté avec sursis pendant trois ans ! Le jeune homme qui ...
Du sursis pour le braqueur de la pharmacie

 L'audience s'est tenue à l'Hôtel de Ville de Neuchâtel.

Huit mois de peine privative de liberté avec sursis pendant trois ans !

Le jeune homme qui s’en est pris à une pharmacie le 21 mai à Corcelles a comparu mercredi après-midi devant le Tribunal de police de Neuchâtel.

Il a été reconnu coupable de tentative de brigandage et d’infraction à la législation sur les armes et sur les stupéfiants.

Le jeune homme a admis les faits. Il est entré dans le commerce masqué et muni d’une arme factice. Il a été maitrisé par un employé amateur d’arts martiaux avant l'arrivée de la police.

 

Situation difficile du prévenu

Le jeune homme, qui s’est présenté devant le juge sans avocat, a expliqué son geste en raison de sa situation financière désespérée de l’époque. Il a aussi dit avoir été influencé par de mauvaises fréquentations qui lui ont suggéré de commettre ce brigandage pour éponger ses dettes.

Le prévenu a relevé qu’aujourd’hui il a changé de vie. Il a trouvé un travail à temps partiel en attendant de commencer une formation en novembre. Il a aussi arrêté de fumer du cannabis et ne possède plus d'armes.

Sa détention provisoire au poste de police a aussi laissé des traces : J’ai vécu les deux jours les pires de ma vie, je ne veux plus revivre ça.  

Le juge a suivi le réquisitoire du Ministère public en ce qui concerne la peine. Il n’a en revanche pas retenu la prévention de brigandage mais celle de tentative de brigandage. /sma


Actualisé le

Actualités suivantes

Articles les plus lus