Retraités à la rescousse de l'Hôpital neuchâtelois

L'Hôpital neuchâtelois est allé chercher deux médecins retraités pour assurer la supervision ...
Retraités à la rescousse de l'Hôpital neuchâtelois

Le site loclois de l'HNe Le site loclois de l'HNe.

L'Hôpital neuchâtelois est allé chercher deux médecins retraités pour assurer la supervision des 30 lits du centre de traitement et de réadaptation du Locle, ainsi que de la policlinique. Philippe Erard et François Verdon prendront leurs nouvelles fonctions au début du mois de juillet. Ils ont fermé leur cabinet de Neuchâtel il y a tout juste une semaine.

Depuis deux mois, la policlinique locloise fonctionne avec un médecin mis à disposition par l’hôpital de La Providence.

C’est la solution qu’avait trouvée la direction de l'Hôpital neuchâtelois ce printemps, lorsqu’elle avait dû faire face à l’absence de deux médecins-cadres pour cause de maladie. Depuis, l’un d’eux a pu reprendre le travail. Durant une semaine, la policlinique était restée portes closes.

L’engagement des deux médecins retraités est provisoire. L'Hôpital neuchâtelois espère bien que son cadre toujours absent pourra reprendre son poste.

De son côté, le Conseil communal du Locle salue les efforts de l'HNe pour trouver une solution, tout en espérant que la situation actuelle ne soit pas le début programmé du démantèlement du site du Locle. Le sujet est à l’ordre du jour de la séance du Conseil communal, lundi. /cwi


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus