Les locataires du Seyon craignent de ne pas pouvoir rentrer chez eux

Les locataires de l’immeuble qui a brûlé samedi à Neuchâtel sont inquiets. Ils craignent de ne jamais pouvoir regagner leur appartement. Quatorze d’entre eux sont encore logés dans l’abri PC de La Rosière, et ils ont peur.

Comme l’incendie n’a détruit que le toit de l’immeuble, les locataires pensaient pouvoir réintégrer rapidement leur chez soi. Mais leurs espoirs se sont effondrés mardi matin. Plusieurs d’entre eux ont téléphoné à la gérance responsable de l’immeuble, et ils ont se sont fait dire que l’ensemble des baux allaient être résiliés. Nous avons contacté la gérance, qui soutient qu’aucune décision n’a encore été prise. Personne n’a reçu de lettre de résiliation pour l’instant, mais face à cette incertitude le Service d’incendie et de secours de Neuchâtel a décidé d’agir. Il a envoyé un courrier à la gérance pour obtenir des explications. Le SIS s’occupe de l’accueil d’urgence pour les locataires, et il a besoin de savoir où et quand les personnes vont être relogées.

Contactée par téléphone, l’Association des locataires ne voit pas quel motif valable pourrait être invoqué par la gérance pour résilier les baux. Mais en attendant, le SIS ne sait pas combien de temps il doit maintenir ouvert l’abri PC de La Rosière, et les locataires guettent anxieusement leur boîte aux lettres, craignant chaque jour de recevoir la résiliation de leur bail.

Jeudi après-midi, plusieurs locataires nous ont indiqué être convoqués prochainement par la gérance de l'immeuble. /mvr


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus