Le mérou pratique le langage des signes

Lorsqu'il chasse avec des murènes, des labres Napoléon ou des pieuvres, le mérou indique à ses complices  l'emplacement de proies qui lui sont inaccessibles avec une sorte de geste. C'est ce que révèle une étude de l'Université de Neuchâtel publiée dans la revue Nature Communications. Jusqu'ici, de tels gestes n'ont été identifiés que chez les grands singes et les corbeaux.

Ces comportements de chasse en équipe de différentes espèces de  poissons ont été observés sur des récifs coralliens en Egypte et en Australie par l'équipe de Redouan Bshary, professeur d'éco-éthologie à l'Université de Neuchâtel, avec des confrères de l'Université de Cambridge, Angleterre. /ats-sma


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus