Un plan détaillé pour remettre à flot la caisse de pension

Un remède est proposé pour tenter de guérir la caisse de pension de la fonction publique neuchâteloise ...
Un plan détaillé pour remettre à flot la caisse de pension

Un remède est proposé pour tenter de guérir la caisse de pension de la fonction publique neuchâteloise.

Le Conseil d’Etat va soumettre un plan de recapitalisation au Grand Conseil pour combler les deux milliards de découvert de prévoyance.ne. Le degré de couverture est actuellement de 55%. L’objectif est d’atteindre 80% d’ici 40 ans.


Six mesures sur le long terme

Pour y parvenir, le Conseil d’Etat souhaite augmenter les cotisations de 2,5%, fixer l’âge de la retraite à 64 ans au lieu de 62, calculer la rente sur la base des 7 derniers salaires au lieu de 5, bloquer l’indexation des rentes jusqu’en 2018, et inviter les employeurs à créer une réserve de fluctuation de 270 millions de francs et à verser 60 millions de francs supplémentaires pour financer les mesures transitoires.

La réserve de fluctuation permettra de maintenir le taux de couverture de la caisse malgré les aléas de la bourse.
 

Un poids important sur les budgets

Ce plan de recapitalisation aura d’importantes conséquences sur les budgets du Canton et des communes. L’Etat devra débloquer près de 200 millions de francs et les Villes de Neuchâtel et de La Chaux-de-Fonds plus de 20 millions.

Toutes ces mesures sont développées dans un rapport qui devrait être soumis en avril au Grand Conseil. Le Conseil d’Etat met déjà en garde les députés : si ce plan est refusé, prévoyance.ne devra être drastiquement assainie, ce qui signifie qu’il faudra combler le découvert de 2 milliards de francs dans un délai de seulement 5 à 7 ans. /mvr


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus