Renforcer la cohésion cantonale

Comment les politiciens perçoivent-ils le canton de Neuchâtel ? C’est la thématique qui guide ...
Renforcer la cohésion cantonale

Comment les politiciens perçoivent-ils le canton de Neuchâtel ? C’est la thématique qui guide un questionnaire soumis aux élus du Grand Conseil, ainsi qu’aux élus des exécutifs et des législatifs communaux, auquel ils sont invités à répondre jusqu’au 27 janvier. Les thématiques abordées concernent aussi bien la répartition des transports et des emplois selon les régions, que l’accès aux soins ou aux lieux culturels. Le questionnaire s’intéresse aussi à la perception que les politiciens ont des habitants des différentes régions du canton.

Cette enquête est le fruit d'un travail de séminaire d’une classe de l’Institut de sociologie de l’Université de Neuchâtel, mené par le professeur François Hainard et ses deux assistantes, Amaranta Cecchini et Sabine Jacot.

Cette démarche s’inscrit dans une réflexion plus globale sur la cohésion cantonale à laquelle s’attèle la commission consultative de la cohésion cantonale du Grand Conseil, composée de politiciens, d’historiens, d’économistes ou encore de sociologues.

La commission soumettra son rapport au Grand Conseil au mois de mars. Quelques propositions ressortent déjà, bien que le texte ne soit pas encore définitif. Le rapport évoque l’idée d’organiser des sessions décentralisées du Parlement, de mieux collaborer avec des associations comme le RUN (Réseau urbain neuchâtelois) et l’ACN (Association des communes neuchâteloises) ou de varier davantage les destinations des courses d’école. L'idée d'un prix de la cohésion cantonale fait aussi son chemin.

Les résultats de l’enquête seront, eux, communiqués cet automne. /sbe


Actualisé le

 

Articles les plus lus