Mobilité transfrontalière : un nouveau train

Le Canton de Neuchâtel et la Région Franche-Comté financent la mise en service d’un nouveau ...
Mobilité transfrontalière : un nouveau train

Les frontaliers pourront accéder plus facilement au Val-de-Travers en train. Les frontaliers pourront accéder plus facilement au Val-de-Travers en train.

Un train pour les frontaliers de Val-de-Travers.
Le Canton de Neuchâtel et la Région Franche-Comté financent la mise en service d’un nouveau train depuis Pontarlier. Le départ se fera à 6H51 dès le 10 décembre, pour arriver à Travers à 7H14. De là, des liaisons seront possibles en direction de Fleurier et de Neuchâtel. Le retour est prévu à la gare de Travers à 18h23 pour une arrivée en France voisine à 18h47. L’aller simple coûtera 12 francs. L’abonnement, pour un mois, reviendra à 166 francs.

Au total, l’investissement se monte à 645'000 francs pour un an. Il est financé à 78% par le Canton de Neuchâtel, qui débourse donc 503'000 francs. Le reste est assuré par le Conseil régional de Franche-Comté.

Ce train est une expérimentation, la fréquentation sera analysée. Au bout d’un an d’exploitation, les autorités concernées décideront si l’expérience est reconduite. Dans ce cas, elles espèrent obtenir une participation des entreprises.

Un autre train, co-financé par le Canton de Vaud, sera mis en place au départ de Pontarlier en direction de Vallorbe. /msa


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus