Nouvelle chaire en métallurgie à Neuchâtel

L’Institut de microtechnique de Neuchâtel s’agrandit. Une chaire en métallurgie est créée grâce ...
Nouvelle chaire en métallurgie à Neuchâtel

Pierre-Olivier Chave et Patrick Aebischer Pierre-Olivier Chave, président de PX Group SA, et Patrick Aebischer, président de l'EPFL.

L’Institut de microtechnique de Neuchâtel s’agrandit. Une chaire en métallurgie est créée grâce à un partenariat public-privé.

L’Ecole polytechnique fédérale de Lausanne – à laquelle est rattachée l’IMT de Neuchâtel – et l’entreprise métallurgique chaux-de-fonnière PX Group SA se sont associées. Elles donnent ainsi naissance à une chaire qui sera intégrée au futur bâtiment Microcity, dont l’ouverture est prévue pour la rentrée universitaire de septembre 2013.
 

Collaborer avec le tissu régional
 

La chaire sera chargée d’intensifier les recherches dans le domaine des matériaux métallurgiques, par exemple les poudres ou les verres. Elle développera aussi des produits pour les entreprises de la région.

A terme, une trentaine de personnes devraient y travailler. Le poste de titulaire, lui, est mis au concours ces jours.

 Le futur bâtiment Microcity.

En collaborant étroitement avec PX Group, l’EPFL entend ainsi tenir sa promesse faite au moment de son arrivée en terres neuchâteloises : développer le site et travailler étroitement avec les tissus industriels de l’Arc jurassien.
 

La crise certes, mais l'avenir surtout!

Pour PX Group, qui verse 5 millions de francs dans ce partenariat, l’innovation est essentielle pour la pérennisation d’une société. Les nouveaux matériaux sont incontournables pour rencontrer le succès économique. Raison pour laquelle il faut investir dans la recherche. Cette opération représente un investissement à long terme, explique Pierre-Olivier Chave, le président de PX Group.

Comme bon nombre d’entreprises, la crise n’a pas épargné l’entreprise chaux-de-foncière. Mais comme l’explique son président, les difficultés économiques ne doivent pas modifier les intentions sur le long terme. Et de résumer : l’avenir passe par l’innovation et l’innovation passe par la recherche. /abo


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus