La nouvelle politique régionale porte ses fruits

Irriguer les régions périphériques. C’est le but de la politique régionale de la Confédération ...
La nouvelle politique régionale porte ses fruits

Microcity (ici en chantier) bénéficie notamment de la politique régionale. Microcity (ici en chantier) bénéficie notamment de la politique régionale.

Irriguer les régions périphériques. C’est le but de la politique régionale de la Confédération, qui vise à aplanir les différences entre les régions.

Les projets répartis dans le canton de Neuchâtel bénéficient de prêts et d’aides à fonds perdus par l’Etat. La Confédération apporte elle aussi un soutien équivalent au Canton. Soutien qui permet bien souvent de lever des fonds privés.

Le Conseil d’Etat a tiré vendredi un bilan positif de la première phase d’application de la politique régionale, entre 2008 et 2012. Pour la prochaine période qui va jusqu’en 2015, le Conseil d’Etat sollicite un crédit d’engagement de 14 millions de francs au Grand Conseil. L’objectif : permettre à Neuchâtel de rester concurrentiel face aux régions qui l’entourent.

Deux domaines d’actions sont retenus pour cette période. D’une part, la consolidation des filières industrielles régionales et un soutien aux start-up et aux PME régionales. D’autre part, la politique régionale vise dans le canton de Neuchâtel à soutenir le déploiement du potentiel de la filière touristique.

Pour obtenir une masse critique suffisante afin de porter certains projets, le Canton collabore avec les régions voisines. Non seulement, la politique régionale s’articule à l’intérieur du canton, mais l’engagement se fait aussi à l’échelle jurassienne, romande ou encore transfrontalière. /aju


Actualisé le

Actualités suivantes

Articles les plus lus