Inquiétudes autour de la plus grosse exploitation agricole neuchâteloise

Le Conseil général de Val-de-Travers a accepté le règlement général de commune amendé et le ...
Inquiétudes autour de la plus grosse exploitation agricole neuchâteloise

L'exploitation du Pré-Monsieur à Môtiers suscite inquiétudes et colère L'exploitation agricole du Pré-Monsieur à Môtiers, où une fuite de lisier a eu lieu fin février, suscite des inquiétudes et soulève des questions

Il aura fallu du temps, mais la commune de Val-de-Travers a son règlement général. Le Conseil général l’a accepté lundi soir par 25 voix et 10 abstentions, après de longues discussions. Une vingtaine d’amendements étaient proposés, en majorité par les Verts. Seuls quelques-uns ont été approuvés.

Le législatif communal a aussi accepté le règlement sur les transports scolaires. Au vu des réactions négatives qu’il avait suscitées, un premier rapport avait été retiré de l’ordre du jour de la séance d’avril 2011. Un groupe de travail a ensuite été créé, et le Conseil communal a finalement fait marche arrière : les enfants dits « de la montagne » des degrés 1 à 7 seront pris en charge, le système de défraiement généralisé est abandonné.

Par ailleurs, à la suite de deux interpellations, le Conseil communal a pu donner quelques précisions sur la plus grande exploitation agricole du canton de Neuchâtel, située au Pré-Monsieur à Môtiers. Les riverains se plaignent en particulier des odeurs désagréables et le site a été le théâtre d’une fuite de lisier fin février. Le bâtiment qui a été construit est plus grand que celui qui était initialement prévu et le nombre de vaches est au moins deux fois plus important que celui pris en compte dans les études préalables et au moment de délivrer les autorisations. Le Service de l’environnement doit refaire une étude. /msa


Actualisé le

 

Actualités suivantes