Les femmes militent encore et toujours pour leurs droits

Droits acquis mais pas appliqués, remise en cause du droit d’avortement, salaires toujours ...
Les femmes militent encore et toujours pour leurs droits

journée internationale des femmes Des Neuchâteloises de diverses associations se mobilisent pour la Journée internationale des femmes.

Droits acquis mais pas appliqués, remise en cause du droit d’avortement, salaires toujours inégaux. Il reste encore des combats à mener pour la gent féminine. Jeudi se tient la Journée internationale des femmes.

A Neuchâtel, les associations de défense des femmes organisent diverses activités : conférence, débat, film et repas canadien. Une professeure d’une université madrilène viendra par exemple parler de l’écoféminisme, de 12h15 à 13h30, au Musée d’histoire naturelle à Neuchâtel. Il s’agit d’un mouvement qui évoque le rôle des femmes dans l’écologie.

Deux autres thèmes forts marqueront cette journée. Le syndicat Unia distribuera des fleurs et des tracts dans tout le canton pour évoquer les conditions de travail des vendeuses et des éducatrices engagées dans les crèches. Ces deux professions ne sont pas soumises à une convention collective de travail dans le canton. Unia mentionnera aussi le manque de places dans les structures d’accueil.

L’avortement sera également au cœur des débats. La Marche mondiale des femmes a envoyé une lettre ouverte au Conseil fédéral et aux deux Chambres pour les inviter à refuser une initiative populaire demandant que l’avortement  ne soit plus pris en charge par l’assurance de base. Selon l’association, cette initiative constitue un recul en matière de droits acquis dans le domaine de l’interruption volontaire de grossesse.

Finalement, l’inégalité salariale entre hommes et femmes sera aussi débattue.  /sbe


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus