Petroplus : le Conseil d’Etat neuchâtelois reste optimiste

L’optimisme reste de mise face à la situation de la raffinerie de Cressier, à Neuchâtel. C’est ...
Petroplus : le Conseil d’Etat neuchâtelois reste optimiste

Thierry Grosjean, conseiller d'Etat en charge de l'économie. Thierry Grosjean, conseiller d'Etat en charge de l'économie.

L’optimisme reste de mise face à la situation de la raffinerie de Cressier, à Neuchâtel. C’est du moins l’opinion émise par le Conseil d’Etat neuchâtelois.

Selon le conseiller d’Etat Thierry Grosjean, en charge de l’économie, le fait que les sites suisses, français et belges ne soient pas mentionnés dans l’accord de mercredi constitue un bon signe. Le texte fait état d’un accord temporaire de facilité de crédit entre les banques et Petroplus, propriétaire du site de Cressier.

Thierry Grosjean ajoute que les démarches se poursuivent auprès de la raffinerie et auprès du canton et de la Confédération.

La raffinerie de Cressier fermera ses portes en début de semaine prochaine. Thierry Grosjean affirme que plusieurs solutions restent possibles. Il évoque des repreneurs potentiels. /sbe


Actualisé le

Actualités suivantes

Articles les plus lus