Petroplus : Cressier réagit

L'exécutif de cressier est inquiet pour l'avenir de la raffinerie

Le Conseil communal de Cressier s’inquiète pour l’avenir de sa raffinerie. Face aux problèmes financiers rencontrés par le groupe Petroplus, l’exécutif souhaite assurer de son soutien la direction et les collaborateurs de l’entreprise.

La situation s'aggrave encore. Petroplus a annoncé que l'ensemble de ses lignes de crédit auprès d'un groupe de 13 banques avait été gelées, alors que la mesure n'en concernait jusqu'ici qu'une partie.

Les  négociations avec les banques se poursuivent, précise le groupe.

Dans son communiqué, Petroplus annonce  que la raffinerie d'Anvers en Belgique entamera son processus de fermeture dans  les jours à venir, et Cressier au début de la seconde moitié de  janvier. Sur les sites d'Ingolstadt en Allemagne et Croydon  en Angleterre l'activité est progressivement réduite. /comm-ats-mwi


Actualisé le

Actualités suivantes

Articles les plus lus