Dépasser sa fracture numérique

Depuis 2019, Atic vient en aide aux personnes qui ont de la difficulté avec la technologie ...
Dépasser sa fracture numérique

Depuis 2019, Atic vient en aide aux personnes qui ont de la difficulté avec la technologie. Et la demande est là, si bien que l’association souhaite engager du personnel et ouvrir une antenne à La Chaux-de-Fonds. Elle est à la recherche de dons

Anouck Ismajli, directrice de l’association Atic, nous a rejoint mercredi dans La Matinale. Anouck Ismajli, directrice de l’association Atic, nous a rejoint mercredi dans La Matinale.

Le numérique est partout ! Difficile de s’en passer à l’heure actuelle et pourtant, pour de nombreuses personnes, ce monde n’est pas familier. Pour lutter contre l’illectronisme et aider les personnes en fracture numérique, l’Association de la technologie de l’information et de la communication a été créée en 2019 à Neuchâtel. Atic dispense de formations gratuitement. Et la demande ne cesse d’augmenter, raison pour laquelle elle cherche des fonds. Il faut dire qu’Atic n’est pas subventionnée par les collectivités publiques, mais reçoit des mandats de certaines communes.


Un concept inspiré du vécu

Anouck Ismajli, directrice de l’association, expliquait mercredi dans La Matinale RTN, qu’elle l’a fondée lorsqu’elle est rentrée d’un séjour de sept ans à l’étranger, loin de toutes technologies. « Je me suis retrouvée face à un écran tactile à Neuchâtel, pour prendre un billet de train. J’ai été confrontée à cette difficulté étant donné que j’avais été absente du circuit technologique. Et là, je me suis dit, comment font les autres ? » Elle s’est donc inspirée de son vécu, ce qui lui permet de bien comprendre ce que vivent les personnes qui font appel à Atic.

Des formations gratuites

Anouck Ismajli relève que l’association propose un concept de formation. « C’est-à-dire qu’on répond vraiment à la demande et aux besoins des personnes ou des structures qui nous mandatent. Le but est d’amener les gens à l’autonomie. » Ces formations sont données en individuel et en groupe pour aborder diverses thématiques. « On fait beaucoup de sensibilisation à la cybersécurité, pour informer le maximum de personnes. » Atic s’adresse aussi bien aux personnes qui doivent apprendre les fondamentaux, qu’à celles qui ont besoin de se perfectionner, par exemple dans le cadre de leur travail. L’année passée, l’association a encadré près de 450 personnes, et les demandes sont constantes. Les formations sont gratuites, Atic demande uniquement d’adhérer à l’association pour 50 francs par année. Pour poursuivre ses activités et se développer, elle fait un appel aux dons, dans le but d’étoffer son équipe et d’ouvrir une antenne à La Chaux-de-Fonds. Plus d’informations au 032 536 73 13. /sma


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus