Le ski aux Bugnenets est-il menacé ?

La société des Bugnenets-Savagnières a lancé une pétition mardi. Elle s’oppose à la modification ...
Le ski aux Bugnenets est-il menacé ?

La société des Bugnenets-Savagnières a lancé une pétition mardi. Elle s’oppose à la modification de la réserve naturelle de la Combe Biosse qui empêcherait, selon elle, de futures rénovations des installations. Mais le Conseil d’Etat n’est pas de cet avis

Les responsables de la société des Bugnenets-Savagnières craignent une extension de la réserve naturelle, alors que le Canton parle d'une simple adaptation. (Photo: archives) Les responsables de la société des Bugnenets-Savagnières craignent une extension de la réserve naturelle, alors que le Canton parle d'une simple adaptation. (Photo: archives)

« Le ski aux Bugnenets est menacé ! » C’est avec cette phrase forte que la société des Bugnenets-Savagnières a lancé une pétition ce mardi. Elle vise le projet de Plan d’affectation cantonal dans lequel se trouverait, selon les responsables des remontées mécaniques, une extension de la réserve naturelle de la Combe Biosse. Celle-ci empièterait, selon eux, sur le domaine skiable et empêcherait toute rénovation et adaptation de leurs infrastructures. Le périmètre de la réserve a été défini en 1977, alors même que les téléskis des Bugnenets-Savagnières existent depuis 1953. Une longue cohabitation qui n’a jamais posé problème jusqu’à aujourd’hui. « Tout le domaine est en dehors de cette réserve. C’est son extension qui pose problème », précise Pierre Cuche, membre du conseil d’administration de la société des Bugnenets-Savagnières.

Pierre Cuche : « Maintenant c’est l’extension qui veut être faite par le Canton qui pose problème dans son application si on lit les textes »

L’extension évoquée dans la pétition toucherait uniquement la partie neuchâteloise du domaine. Et Pierre Cuche n’hésite pas à parler d’une réelle menace pour le ski aux Bugnenets. Il souhaite, au travers de cette pétition, que le Conseil d’Etat et le Grand Conseil prennent conscience des risques que représenterait une potentielle extension de la réserve pour la station de ski. Les règles de sécurité imposées sur les infrastructures changent régulièrement et les rénovations nécessaires ne pourraient pas être appliquées si la réserve venait à être étendue, précise Pierre Cuche.

Pierre Cuche : « Si on devait changer une arrivée, car elle n’est plus conforme, dans le nouveau Plan d’affectation on ne pourrait plus le faire »

Avec la pétition, Pierre Cuche espère obtenir le soutien de la population. Le membre de la société regrette surtout un manque de communication de la part des autorités neuchâteloises. Il craint que la société des Bugnenets-Savagnières ne soit plus considérée une fois le projet soumis aux communes, malgré une séance d’information qui a eu lieu en mars de l’année passée.

Pierre Cuche : « Nous avons choisi cette manière de faire pour montrer que les gens sont prêts à se mobiliser pour notre cause »

Une modification, mais pas d’extension pour le Canton

De son côté, le Conseil d’Etat a été un peu surpris par le lancement de cette pétition. Alors que la société des Bugnenets-Savagnières parle d’une extension, le gouvernement neuchâtelois informe que la pétition se base sur des données cartographiques erronées. Le plan d’affectation déplacerait une partie du périmètre et ainsi ne bloquerait en rien les activités de la société, relève le conseiller d’Etat en charge du développement territorial et de l’environnement Laurent Favre. Selon le communiqué transmis mercredi, le Canton a prévu de sortir du périmètre de la réserve naturelle les terrains situés au bas de la station de ski, dans le but de faciliter de nouvelles adaptations et de donner plus de souplesse aux activités sportives et leurs installations. « Le Conseil d’Etat souhaite le maintien, l’adaptation et la modernisation possible des installations sportives », détaille encore Laurent Favre.

Laurent Favre : « Le Plan d’affectation cantonal ne remet pas du tout en question ces pratiques sportives et de tourisme doux »

La région des Bugnenets avec la zone de protection actuelle. La région des Bugnenets avec la zone de protection actuelle.

La région des Bugnenets et le projet de zone envisagé par l'administration cantonale neuchâteloise. La région des Bugnenets et le projet de zone envisagé par l'administration cantonale neuchâteloise.

Les activités hivernales, comme celles d’été que souhaite développer la société des Bugnenets-Savagnières, ne risqueraient donc pas de disparaître. Le Conseil d’Etat neuchâtelois indique dans son communiqué qu’il entendra, le moment voulu, les pétitionnaires. Il répondra alors à leur texte sur la base d’un projet consolidé. Le dossier technique fait actuellement l’objet d’un mandat attribué à un bureau spécialisé. La procédure usuelle va ainsi se poursuivre, avec par la suite la transmission du rendu au Département du développement territorial et de l’environnement pour discussion, adaptation et potentielle validation d’ici à l’été 2024. Le Canton qui précise encore qu’une consultation des acteurs concernés se fera en principe à cet automne. Et enfin, le projet sera finalisé pour mise à l’enquête publique. /agy-lgn


Actualisé le

Actualités suivantes

Articles les plus lus