Laurent Kurth quitte le Conseil d’Etat

Le conseiller d’Etat socialiste neuchâtelois l’annonce ce mercredi : il va démissionner de ...
Laurent Kurth quitte le Conseil d’Etat

Le conseiller d’Etat socialiste neuchâtelois l’annonce ce mercredi : il va démissionner de l’exécutif à la fin février. La personne qui lui succédera doit être élue en novembre

Le conseiller d'Etat neuchâtelois Laurent Kurth annonce quitter ses fonctions en février 2024. Le conseiller d'Etat neuchâtelois Laurent Kurth annonce quitter ses fonctions en février 2024.

Laurent Kurth s’apprête à faire ses adieux au Conseil d’Etat neuchâtelois. L’élu socialiste en a fait l’annonce ce mercredi, dans une lettre aux autorités cantonales et lors d’une conférence de presse. Il se retirera à la fin du mois de février 2024.

Selon ses mots, son engagement politique a représenté un « honneur » et un « privilège ». Il en profite pour exprimer sa gratitude à ses collègues, aux membres de la fonction publique ainsi qu’aux Neuchâteloises et aux Neuchâtelois. Il estime toutefois qu’après une vingtaine d’années de responsabilités exécutives, le moment est venu de se retirer. Il juge que le calendrier est propice : les deux membres les plus récemment élus au Conseil d’Etat, Crystel Graf et Florence Nater, ont eu le temps de s’installer dans leurs fonctions. Au sein de son département des finances, de nombreux projets se trouvent actuellement soit « dans une phase de stabilité », soit « à l’aube de nouvelles étapes de transformation ».

A la demande de Laurent Kurth, cette information était soumise à un embargo : la publication aurait dû avoir lieu à 14h, soit au début de la conférence de presse. Le Temps ayant choisi de publier un article prématurément, la rédaction de RTN fait donc de même.

 

Une élection en novembre

L’élection de la personne qui succédera au socialiste aura lieu en novembre, entre les élections fédérales et communales, à une date déjà réservée pour des votations. En ce qui concerne ses projets après son mandat politique, Laurent Kurth reste pour l’instant muet.

Agé de 55 ans, licencié en économie, né à La Chaux-de-Fonds où il est entré au Conseil communal en 2000, Laurent Kurth aura passé plus de dix ans au sein de l’exécutif cantonal, dont il est le doyen de fonction. Il a été élu en 2012 à la succession de Jean Studer.

Le dépôt des listes pour l’élection complémentaire au Conseil d’Etat est fixé au 2 octobre.

 

L'élection se prépare

La course à la succession de Laurent Kurth est désormais lancée. Le conseiller communal de Val-de-Travers, le socialiste Frédéric Mairy, a déclaré à notre rédaction qu’il était intéressé à la fonction à titre personnel et qu’il se tenait à disposition de son parti. Contacté, le président du PLR Fabio Bongiovanni explique n’avoir aucune vue sur le siège de Laurent Kurth et que par conséquent le parti ne lancera pas de candidat à sa succession. Les libéraux radicaux étant majoritaire au Conseil d’Etat avec 3 membres, il estime qu’une diversité politique est nécessaire. Les Verts ne sont pas encore positionnés. Ils prendront une décision ultérieurement.

Laurent Kurth:

Laurent Kurth sera en direct dans La Matinale jeudi dès 6h35. /comm-jhi-aju


Actualisé le

Actualités suivantes