Des tuyaux qui coûtent cher au Locle

Le Conseil général de la Mère commune a refusé mercredi soir d’accorder un crédit complémentaire ...
Des tuyaux qui coûtent cher au Locle

Le Conseil général de la Mère commune a refusé mercredi soir d’accorder un crédit complémentaire pour le renouvellement d’une conduite d’eau potable. Il demande à l’exécutif d’aller négocier avec le maître d’ouvrage, Viteos

Le remplacement des conduites d'eau sous les rues Girarder et du Marais ont engendré un surcoût de 145'000 francs au Locle.. (Photo libre de droits). Le remplacement des conduites d'eau sous les rues Girarder et du Marais ont engendré un surcoût de 145'000 francs au Locle.. (Photo libre de droits).

Quand il s’agit de renouveler une conduite d’eau potable, un dépassement des coûts de 25%, c’est acceptable, selon un rapport du Conseil communal du Locle. Au-delà, ça devient douloureux. Le Conseil général de La Mère commune a refusé mercredi soir d’accorder un crédit complémentaire de 145'000 francs pour le chantier qui visait à changer la tuyauterie sous les rues Girardet et du Marais.

Les travaux, devisés dans un premier temps à 417'000 francs, ont réservé de mauvaises surprises. Les modifications des conditions de circulation durant le chantier, la position d’une conduite de gaz, la démolition d’un muret et des erreurs dans l’établissement du devis ont engendré un surcoût.

Plus que le montant, c’est le pourcentage de dépassement du devis qui dérange le rapporteur du groupe PLR, Peter Spahr :

Selon les autorités locloises, Viteos, responsable du chantier, a tardé à annoncer le dépassement du crédit. Le Conseil général a donc refusé d’accorder une rallonge et prié l’exécutif d’aller négocier avec le distributeur d’énergie. C’est bien à cette entreprise qu’incombe la faute, selon le conseiller communal Claude Dubois :

Quoi qu’il en soit, les frais engagés seront payés, assure Claude Dubois. Reste à voir si les négociations porteront leurs fruits. En attendant, pour limiter les dépenses, les autorités locloise ont renoncé à la réfection des 70 derniers mètres de tuyaux.

Durant la soirée, les élus loclois ont accepté la modification du règlement sur les taxes en matière de construction. Les tarifs, inchangé depuis 2014, ont été revus à la hausse. Ils devraient permettre à la commune d’encaisser bon an mal an 15'000 francs supplémentaires.

Le Conseil général a encore donné son aval à deux crédits pour la réhabilitation de la rue de La Crêt et e la Grand-Rue aux Brenets, et pour le remplacement et l’amélioration du réseau de canalisation dans ce secteur.

Enfin, une interpellation du PLR qui demandait au Conseil communal d’intervenir auprès de Viteos pour qu’elle revoie à la hausse le prix d’achat de l’électricité produite par les installations photovoltaïques privées. Bonne nouvelle, l’entreprise a prévu une légère augmentation du kilowattheure à 12,99 centimes. /cwi


 

Actualités suivantes

Articles les plus lus