BNS : Neuchâtel se prépare à ne rien recevoir en 2023

La Banque nationale suisse a présenté lundi un déficit record de plus de 142 milliards de francs ...
BNS : Neuchâtel se prépare à ne rien recevoir en 2023

La Banque nationale suisse a présenté lundi un déficit record de plus de 142 milliards de francs. Ces chiffres mettent en péril la redistribution des bénéfices à la Confédération et aux Cantons

Le Canton de Neuchâtel risque de ne pas voir la couleur des billets de la BNS en 2023. (Photo d'illustration : KEYSTONE / Gaëtan Bally). Le Canton de Neuchâtel risque de ne pas voir la couleur des billets de la BNS en 2023. (Photo d'illustration : KEYSTONE / Gaëtan Bally).

La Confédération et les Cantons risquent de ne rien toucher de la part de la Banque nationale suisse l’an prochain. La BNS affiche ce lundi une perte record de 142,4 milliards de francs sur les neuf premiers mois de l’année. Il s’agit du plus gros déficit enregistré dans l’histoire de l’institution fondée en 1906. Le ministre neuchâtelois des finances Laurent Kurth craint effectivement que Neuchâtel ne reçoive rien en 2023. Ces résultats ne sont toutefois pas une surprise selon lui, puisqu’ils sont dans la lignée de ceux présentés au premier semestre.

Laurent Kurth tient à rappeler que le rôle premier de la BNS, c’est la politique monétaire et la prospérité de la Suisse. Les versements aux collectivités publiques sont du bonus. Neuchâtel avait d’ailleurs pris les devants en n’inscrivant qu’un montant minimal de 27 millions de francs en provenance de la Banque nationale suisse à son budget 2023. Dans le cas où la BNS n’aurait rien à redistribuer à la Confédération et aux Cantons, Neuchâtel ira puiser dans sa réserve de politique conjoncturelle pour compenser cette perte. Le budget ne sera donc pas retoqué pour ce motif. Laurent Kurth :

« Si ça devait se répéter pour les exercices 2024 et 2025, ça serait plus problématique »

Ce sont les comptes de la BNS au 31 décembre qui sont déterminants pour l’éventuelle distribution des bénéfices. Pour Laurent Kurth, il y a toutefois peu d’espoir que le déficit de la Banque nationale suisse soit atténué au point d’ouvrir la voie à un versement aux collectivités publiques.

Le ministre neuchâtelois des finances indique toutefois que cette situation serait problématique pour le Canton si elle venait à perdurer au-delà de 2023. /sbe


Actualités suivantes

Articles les plus lus