Serrières : nouvelles oppositions à Tivoli Sud

La demande d’autorisation de démolir l’ancienne friche industrielle Suchard a suscité une nouvelle ...
Serrières : nouvelles oppositions à Tivoli Sud

La demande d’autorisation de démolir l’ancienne friche industrielle Suchard a suscité une nouvelle levée de boucliers

L'ancienne fabrique de Sugus (à gauche) et l'ancienne chaufferie sur la rue Erhard-Borel dans le Vallon de la Serrière. L'ancienne fabrique de Sugus (à gauche) et l'ancienne chaufferie sur la rue Erhard-Borel dans le Vallon de la Serrière.

Un nouvel obstacle se dresse sur le chemin du projet immobilier Tivoli Sud à Serrières. La demande d’autorisation de démolir l’ancienne friche industrielle Suchard, déposée en juin, a suscité huit oppositions. Cette étape précède le dépôt du plan de construction.

Les oppositions émanent, pour certaines, de voisins directs du projet immobilier qui comprend la création de 230 logements et de commerces. Un grand parc arboré est aussi prévu, ainsi qu’un parking souterrain de 400 places.

Olivier Forel est porteur de l’une de ces oppositions en tant que membre de l’Association de quartier Serrières bouge (AQSB), qui combat ce projet depuis de nombreuses années, mais qui, en tant qu’association de quartier, n’a pas le pouvoir de faire opposition. Il craint que la démolition ne donne lieu à une vaste fosse durant plusieurs années au cœur du vallon de Serrières. Il s’oppose de manière générale à la disparition de l’ancienne usine Sugus et redoute une surcharge de trafic avec la création du parking.

De son côté, Benoît Couchepin, le porte-parole d’Implenia, l’une des sociétés porteuses du projet, indique prendre acte du dépôt de ces oppositions et attend la position des autorités compétentes de la Ville de Neuchâtel à ce sujet.

Quant à la Ville justement, elle confirme la réception de huit oppositions, mais précise qu’elle ne commente pas ce type de procédures lorsqu’elles sont en cours. /sbe


 

Actualités suivantes

Articles les plus lus