La Brévine : net refus pour le pôle du froid

La population du village a refusé par près de 70% dimanche en votation de débloquer un crédit ...
La Brévine : net refus pour le pôle du froid

La population du village a refusé par près de 70% dimanche en votation de débloquer un crédit d’étude de 140'000 francs pour ce projet touristique

Le lac des Taillères est l'une des cartes de visite de La Brévine. (photo archives) Le lac des Taillères est l'une des cartes de visite de La Brévine. (photo archives)

C’est un net coup d’arrêt à l’élan touristique souhaité par le Conseil communal de La Brévine. La population du village a refusé dimanche que la Commune octroie un crédit d’étude pour développer le tourisme du froid dans le village, surnommé la Sibérie de la Suisse. Plus de deux tiers des Bréviniers (69,5%) ont dit non à cette manne de 140'000 francs. Trois citoyens sur quatre se sont rendus aux urnes pour cet objet. La participation atteint 76,5 %.

Ce crédit d’étude devait notamment permettre à une entreprise vaudoise spécialisée dans la muséographie de développer le tourisme autour du froid via différentes activités encore à imaginer. Un référendum avait été lancé par un groupe de citoyens.


Douche froide pour le Conseil communal et les milieux touristiques

« C’est une grande déception. On est dans ce projet depuis des années, on a investi pas mal d’argent pour les études et il ne servira à rien », regrette Murielle Jeanneret, la conseillère communale en charge du dossier. Elle se dit aussi inquiète concernant l’avenir du village.      « Une Commune comme La Brévine, on doit la gérer un peu comme une entreprise, dans le sens qu’une entreprise qui reste sur ses acquis finit par mourir. » Muriel Jeanneret espère tout de même pouvoir faire aboutir quelques améliorations concernant l'accueil touristique, tout en sondant davantage la population à ce sujet.

Dans un communiqué, le comité pour le développement touristique de la vallée de La Brévine dit aussi regretter ce résultat, « au vu de l’engagement de nos membres depuis de nombreuses années dans différents groupes de travail, commissions, associations. » Le groupement annonce qu’il en tirera les conséquences pour le futur. Contacté, Luca Bonnet, le président de la Fête du froid, nous a par ailleurs confirmé sa démission de la commission du tourisme. /lre

Entretien avec Muriel Jeanneret, conseillère communale en charge du tourisme :


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus