Chauffage et moloks au menu de Val-de-Travers

Plusieurs projets ont occupé le Conseil général de Val-de-Travers lundi soir. Le législatif ...
Chauffage et moloks au menu de Val-de-Travers

Plusieurs projets ont occupé le Conseil général de Val-de-Travers lundi soir. Le législatif a notamment approuvé la rénovation et l’extension du chauffage à distance des Bayards

Le Conseil général de Val-de-Travers a traité différents dossiers lundi soir. Le Conseil général de Val-de-Travers a traité différents dossiers lundi soir.

Le Conseil général de Val-de-Travers a bien voulu donner un coup de neuf au chauffage à distance des Bayards. Le législatif a accepté lundi soir la rénovation du CAD pour un coût d’environ 1 million de francs. Construite en 1994, la chaudière a aujourd’hui besoin d’un coup de neuf, car elle ne respecte plus les normes actuelles. En parallèle, le Conseil communal souhaite étendre le chauffage à distance, pour un coût estimé à environ 5,5 millions de francs. Actuellement, 20 bâtiments profitent du chauffage à distance, 50 pourront en bénéficier grâce à l’extension. Une deuxième chaudière pourrait même être installée, si l’intérêt est assez grand.

Le conseiller communal Eric Sivignon explique l’importance du projet pour Les Bayards:

Moloks et compacteurs de cartons.

La Commune a également répondu à une interpellation du groupe UDC, qui réagissait aux critiques de la population ces derniers mois concernant l’évacuation des déchets. Le conseiller communal Yves Fatton a profité de rappeler que les dix points moloks les plus utilisés, dont ceux de la place Longereuse à Fleurier et du centre commercial à Couvet, sont vidés trois fois par semaine : lundi, mercredi et vendredi. Certains de ces moloks restent souvent vides, même après le weekend. Les autorités ont aussi rappelé que les compacteurs de cartons ne fonctionnent que lorsque les portes sont fermées, pour des raisons de sécurité. De nombreux utilisateurs oublient de les fermer après leur passage. Pire : certains appuient même sur le bouton d’arrêt d’urgence, empêchant la machine de compacter les cartons. Depuis la semaine passée, la Commune a fait installer un bouton supplémentaire qui permet de faire un compactage manuel.


Réfection d’un pont à Buttes

Les membres du Conseil général ont accepté le crédit de 186'000 francs pour remplacer le pont de l’île à Buttes. Cet édifice est en bout de vie, il faisait déjà partie des vingt ponts analysés par la Commune en 2016. Le nouveau pont sera construit avec du bois suisse, et gardera un tonnage maximum identique à celui d’aujourd’hui. /swe


 

Actualités suivantes

Articles les plus lus