Un immense « travail de séduction » pour l’apprentissage

Le nombre de jeunes inscrits en apprentissage est en hausse ces dernières années. Le fruit ...
Un immense « travail de séduction » pour l’apprentissage

Le nombre de jeunes inscrits en apprentissage est en hausse ces dernières années. Le fruit notamment du travail des autorités. La conseillère d’Etat en charge de la formation, Crystel Graf, revient sur la politique cantonale en la matière

La conseillère d'Etat en charge de la formation Crystel Graf. (Photo : KEYSTONE/Martial Trezzini). La conseillère d'Etat en charge de la formation Crystel Graf. (Photo : KEYSTONE/Martial Trezzini).

La formation professionnelle a le vent en poupe : le nombre de jeunes inscrits est en plein essor ces dernières années. Le taux de dualisation dans le canton est actuellement de plus de 78%. Un taux que les autorités veulent augmenter à 85%. « C’est une politique qui est menée depuis des années pour redynamiser la position de la formation professionnelle », indique Crystel Graf, conseillère d’Etat neuchâteloise en charge de la formation.

A l’heure où les apprentis postulent pour les places à repourvoir à la rentrée d’août et de la 14e Journée intercantonale de la formation professionnelle, Crystel Graf revient sur les efforts déployés par le Canton pour séduire les élèves du canton à se lancer dans un apprentissage.

La conseillère d’Etat était invitée en direct du Journal de 12h15 :

/jha-gtr


Actualisé le

 

Actualités suivantes