Stabilité du chômage au mois de novembre

Le taux de chômage en Suisse est resté stable en novembre, malgré un léger tassement du nombre ...
Stabilité du chômage au mois de novembre

Stabilité du chômage au mois de novembre

Photo: KEYSTONE/GAETAN BALLY

Le taux de chômage est resté stable en novembre, dans le canton de Neuchâtel comme en Suisse, malgré un léger tassement du nombre d'inscrits dans les offices régionaux de placement (ORP). Au terme de la période sous revue, leur nombre s'élevait à 116'244 personnes, soit 489 de moins qu'en octobre.

Le chômage a fait du surplace en novembre dans le canton de Neuchâtel. Le taux s’est fixé à 3,6%, le même chiffre que le mois précédent. Le Secrétariat d’Etat à l’économie (SECO) a publié son décompte mensuel mardi matin. Sur le plan national, l’évolution est similaire. Le taux de chômage a atteint 2,5% en novembre, comme en octobre. Sur un an, le taux de chômage non-CVS a enregistré un recul de 0,8 point.

La situation en novembre s'avère ainsi meilleure que l'escomptaient les économistes interrogés par AWP, qui tablaient - dans leur grande majorité - sur un taux de chômage supérieur à 2,5%, désaisonnalisé ou non.

En octobre 2021, le marché du travail avait déjà retrouvé son niveau d'avant-crise, présentant un taux de chômage de 2,5% identique à celui de février de l'année précédente.

La stabilité a prévalu aussi bien en Suisse romande et au Tessin que dans la partie alémanique du pays, où le taux de chômage est resté respectivement à 3,4% et 2,2% en novembre. Le Seco a constaté de nettes baisses en rythme annuel.

Le chômage des jeunes s'est légèrement résorbé (-0,1 point) à 2,0%, alors que le statu quo a prévalu pour les seniors, en témoigne un taux inchangé de 2,7%.

Le nombre de demandeurs d'emploi a gonflé à 206'349, ce qui représente une hausse de 1,2% sur un mois, précise le Seco, qui a dénombre 50'552 places vacantes (-5,0%) en novembre.

Les statisticiens fédéraux fournissent également les chiffres des réductions des horaires de travail, un mécanisme très utilisé pendant la crise du Covid, pour le mois de septembre. Ces mesures ont affecté 52'555 personnes pendant le mois sous revue, en recul de 12% sur un mois. Le nombre d'entreprises touchées s'élevait à 9028 (-9,8%), pour quelque 2,5 millions d'heures de travail perdues (-12,1%).

Le recours au chômage partiel a considérablement baissé en comparaison annuelle, les statistiques s'en retrouvant divisées par plus que deux par rapport à septembre 2020.

En tout, 2869 personnes ont épuisé leurs droits aux prestations de l'assurance-chômage dans le courant du mois de septembre 2021, affirme le Seco dans son communiqué, se basant sur les chiffres provisoires des caisses de chômage.

/ATS

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus