Covid-19 : Neuchâtel veut dynamiser la vaccination

Neuchâtel va mettre en place des équipes volantes et une ligne téléphonique jusqu'au 17 décembre ...
Covid-19 : Neuchâtel veut dynamiser la vaccination

Neuchâtel va mettre en place des équipes volantes et une ligne téléphonique jusqu'au 17 décembre pour favoriser la vaccination. Le test sérologique sera remboursé une fois l'injection réalisée

Neuchâtel prend une série de mesures pour favoriser la vaccination. (Photo : KEYSTONE / AP Photo / Matt Rourke). Neuchâtel prend une série de mesures pour favoriser la vaccination. (Photo : KEYSTONE / AP Photo / Matt Rourke).

Inciter la population à passer par la case piqûre. Dans le cadre de la Semaine nationale de la vaccination, le Canton de Neuchâtel met en place une série de mesures visant à pousser les citoyens à se faire vacciner contre le Covid-19. Cette campagne perdurera jusqu’au 17 décembre.

Une ligne téléphonique visant à offrir des conseils personnalisés est mise à disposition de la population au 032 889 25 25. « L’objectif est de répondre plus individuellement aux questions de ceux qui ne sont pas encore pour la vaccination », indique le conseiller d’État en charge de la santé, Laurent Kurth. Dans ce but, des médecins iront également à la rencontre de la population. Le Canton de Neuchâtel a aussi fait le choix de rembourser les tests sérologiques pour autant qu’ils soient suivis de la vaccination.

Des équipes volantes se rendront par ailleurs auprès de groupes qui désirent se protéger du virus. Le médecin cantonal Claude-François Robert :

Clubs sportifs, entreprises et associations culturelles visés

Un peu plus de 70 % de la population neuchâteloise a reçu au moins une dose de vaccin contre le Covid-19. L’objectif, avec cette campagne, est de viser un taux de 80 %. Le Canton a obtenu un demi-million de francs de la Confédération pour mettre en place ces mesures. Le conseiller d’État Laurent Kurth inque que « 150 vaccinations permettent d’éviter l’occupation d’un lit aux soins intensifs ».


L’injection de la 3e dose a commencé

L’objectif est de mettre l’accent sur la première injection de vaccin pour ceux qui n’auraient pas encore fait le pas. La dose de rappel n’est pas oubliée pour autant. Elle a déjà été administrée aux personnes souffrant d’immunodéficience. Dès la mi-novembre, la 3e dose sera distribuée dans les EMS et l’objectif est d’ouvrir les injections aux 65 ans et plus dès le mois de décembre. /ats-sbe


Actualisé le

Actualités suivantes

Articles les plus lus