« Je m’entraîne avec » Johnny Gasser

Le sport et l'art ne font qu'un au cirque, notamment dans les numéros de barre russe.
« Je m’entraîne avec » Johnny Gasser

Le sport et l'art ne font qu'un au cirque, notamment dans les numéros de barre russe

Johnny Gasser s'entraîne actuellement au Cirque Starlight, mais espère bientôt pouvoir reprendre les spectacles tout autour du monde. Johnny Gasser s'entraîne actuellement au Cirque Starlight, mais espère bientôt pouvoir reprendre les spectacles tout autour du monde.

Force, souplesse, et charisme : au cirque, les qualités des artistes-athlètes sont nombreuses pour que les numéros soient parfaits. Johnny Gasser combine toutes ces compétences, qu'il met à profit dans sa pratique de la barre russe. Il a été distingué en 2020 au festival international du cirque de Monte Carlo avec sa troupe The Dandys. Les trois hommes ont reçu le clown d’argent, soit l’équivalent, dans le monde du cirque, d’une médaille olympique. Pour en arriver là, il faut s’entrainer tous les jours. Course à pieds, abdo, gainage, fitness, puis entrainement de barre russe. En ce moment, Johnny Gasser travaille seul, parce que ses coéquipiers ne sont pas en Suisse… mais mardi à Porrentruy, il a pu compter sur le soutien de notre journaliste, Caroline Toussaint, qui s’est essayée à la discipline :

« La barre russe, c’est acrobatique, ça monte, c’est quand même un peu dangereux !»

Caroline Toussaint s'est essayée à la barre russe... et a dû travailler l'équilibre et la confiance accordée au porteur. Caroline Toussaint s'est essayée à la barre russe... et a dû travailler l'équilibre et la confiance accordée au porteur.

En ce moment, le chapiteau du cirque Starlight n’est plus qu’une ossature bleutée, au milieu d’un champ en plein labours. Un cirque en pause, en attendant le retour des spectacles… Dans l'entrepôt du cirque, qui appartient à ses parents, Johnny Gasser s’entraine bon gré mal gré, tous les jours, pour ne pas perdre sa technique et sa condition…

Sans ses partenaires, Johnny Gasser doit trouver des astuces pour ne pas perdre la main...

Johnny Gasser n’a pas pu fouler la piste d’un cirque depuis plus d’un an, à cause de la crise sanitaire. Sa vie de bohème, toujours sur les routes, toujours à performer devant un public, est devenue plus sédentaire et plus discrète ces derniers mois :

« Financièrement, c’était dur cette période. Si j’avais eu un appartement, j’aurais dû demander l’aide sociale »

Johnny Gasser espère pouvoir reprendre les spectacles au plus vite. Avec Youri et leur nouvelle partenaire, ils doivent d'abord s'entraîner et préparer un numéro, qu'ils pourront ensuite vendre à des cirques du monde entier. /cto


 

Actualités suivantes

Articles les plus lus