Les assureurs sur le pont à Cressier

Les intempéries de mardi ont provoqué des dommages considérables dans l’Entre-deux-Lacs. Les ...
Les assureurs sur le pont à Cressier

Les intempéries de mardi ont provoqué des dommages considérables dans l’Entre-deux-Lacs. Les assureurs cantonaux et privés sont mobilisés pour faire un premier état des lieux

Le responsables des sinistres à l'ECAP Massimo Vitalba estime les dégâts dans le jardin d'un habitant de Cressier, Raymond Fuchs. Le responsables des sinistres à l'ECAP Massimo Vitalba estime les dégâts dans le jardin d'un habitant de Cressier, Raymond Fuchs.

Les assurances ont du pain sur la planche à Cressier. Après les intempéries survenues mardi dans l’Entre-deux-lacs, il est temps de procéder aux nettoyages et d'estimer les dégâts. L’Etablissement cantonal d’assurance et de prévention (ECAP) envoie depuis jeudi cinq experts sur le terrain et un autre collaborateur dans les villages alentour. L’objectif est d’effectuer un premier état des lieux et prendre des mesures urgentes si nécessaire.

Vendredi matin, le responsable des sinistres pour l’ECAP, Massimo Vitalba, avait rendez-vous avec Raymond Fuchs, un habitant de Cressier qui a vu une partie de sa maison inondée et son jardin ravagé.

Le reportage d'Aude Raimondi

L’ECAP prend en charge les dommages causés aux bâtiments. Les assurances ménage privées s’occupent quant à elles des biens qui se trouvent à l’intérieur des habitations. Le nombre de sinistres estimé dans la région de l’Entre-deux-Lacs s’élève pour l’heure à 400, pour un coût total de 15 millions de francs. 

A noter que l'eau potable n'est toujours pas propre à la consommation dans certaines zones définies par la commune à Cressier. En revanche, contrairement à l’Alert Swiss qui a été envoyée vendredi après-midi, l’eau reste potable dans les villages environnants dont La Tène et St-Blaise. /ara


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus