Cressier : les autorités cantonales réagissent

Au lendemain des inondations qui ont touché l’Entre-deux-lacs, les conseillers d’Etat Laurent ...
Cressier : les autorités cantonales réagissent

Au lendemain des inondations qui ont touché l’Entre-deux-lacs, les conseillers d’Etat Laurent Favre et Alain Ribaux se sont rendus sur place exprimer leur soutien à la population. L’ingénieur cantonal Nicolas Merlotti a également fait un point de situation

Le coût des dégâts provoqués par les crues risquent d'être plus élevés qu'il y a deux ans à Val-de-Ruz.  Le coût des dégâts provoqués par les crues risquent d'être plus élevés qu'il y a deux ans à Val-de-Ruz. 

Les autorités cantonales s’expriment mercredi à propos des inondations de l’Entre-deux-Lacs. La région a été touchée par des violentes crues mardi soir à cause d’averses orageuses. Les conseillers d’Etat Alain Ribaux et Laurent Favre se sont rendus sur place dans la matinée pour exprimer leur soutien à la population. L’ingénieur cantonal Nicolas Merlotti a également livré son analyse de la situation. L’eau qui a provoqué les inondations est partie du plateau de Lignières. Elle a dévalé la forêt en charriant des matériaux, puis ces éléments ont colmaté l’entrée du canal du Ruhaut. C’est ainsi que le torrent s’est retrouvé dans les rues de Cressier. Le défi est maintenant de permettre au cours d’eau de retrouver son lit.

Les explications de l’ingénieur cantonal, Nicolas Merlotti :

Avec le réchauffement climatique, ces événements météorologiques extrêmes ont plus de risque de se produire. Les autorités cantonales assurent avoir pris en compte ce phénomène dans leur plan climat. Des nouvelles mesures contre les crues sont prévues.

Les explications du conseiller d’Etat en charge de l’environnement, Laurent Favre :

Les dégâts matériels commencent tout juste à être recensés, mais s’annoncent d’ores et déjà importants. Ils pourraient coûter plus cher que ceux de Val-de-Ruz il y a deux ans. L’établissement cantonal d’assurance et de prévention (ECAP) a élargi dès mercredi matin son service de réception pour répondre aux demandes des habitants touchés.

Les explications du conseiller d’Etat neuchâtelois et président de l’ECAP, Alain Ribaux :

Les autorités craignent une nouvelle vague d’inondations dans la région en cas de grosses précipitations. Une partie des habitants de Cressier pourraient être évacués. La décision sera prise en fin de journée mercredi.

/ara


 

Actualités suivantes

Articles les plus lus