Un mois de bus entre Neuchâtel et La Chaux-de-Fonds

Le trafic ferroviaire est interrompu depuis le 1er mars entre les deux principales villes du ...
Un mois de bus entre Neuchâtel et La Chaux-de-Fonds

Le trafic ferroviaire est interrompu depuis le 1er mars entre les deux principales villes du canton. Les CFF ont mis en place des bus de remplacement en collaboration avec TransN et CarPostal. Le bilan est pour l'instant positif

L'interruption du trafic ferroviaire a été prévue du 1er mars au 31 octobre 2021. (image d'illustration) L'interruption du trafic ferroviaire a été prévue du 1er mars au 31 octobre 2021. (image d'illustration)

Il n’est plus possible de rejoindre en train La Chaux-de-Fonds depuis Neuchâtel, et vice-versa. Depuis un mois, c’est un ballet de bus qui a remplacé la métronomie du rail. Afin de préparer la future ligne directe, les CFF réalisent des travaux pour entretenir et moderniser leurs infrastructures. Ainsi, le trafic ferroviaire est interrompu de façon permanente jusqu’au 31 octobre 2021.

L’ancienne régie fédérale a mandaté deux entreprises pour maintenir un service de bus entre les deux principales villes du canton. CarPostal et TransN sont en charge d’offrir une solution de remplacement aux usagers des transports publics. Ainsi, l’entreprise neuchâteloise assume 38 allers-retours par jour avec une cadence à la demi-heure. Douze véhicules circulent toutes les 24 heures, dont quatre en permanence. En termes de fréquentation, « tous les véhicules sont pleins aux heures de pointe », affirme David Odiet, responsable bus production chez TransN, qui dresse un bilan positif, mais avec un petit bémol : le retour à la normale post-Covid pourrait nécessiter de revoir le nombre de bus.

David Odiet, responsable bus production chez TransN

Du côté des CFF, le bilan est également bon. Selon le porte-parole Frédéric Revaz, le chantier, d’une ampleur massive, se déroule normalement et les échéances sont respectées. Il est devisé à près de 150 millions de francs et mobilise 300 ouvriers, qui se relaient nuit et jour, tous les jours de la semaine.

Frédéric Revaz, porte-parole aux CFF

Les CFF rappellent que chaque usager au bénéfice d’un abonnement a droit à un dédommagement. Il est automatiquement appliqué aux détenteurs d’un abonnement Onde Verte. En revanche, les titulaires d’un abonnement général doivent remplir un formulaire pour en bénéficier. Plus de détails sur le site des CFF. /dsa


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus