Assouplissement plus rapide: trois résolutions refusées

Trois résolutions demandant des assouplissements des mesures sanitaires plus rapides ont été ...
Assouplissement plus rapide: trois résolutions refusées

Trois résolutions demandant des assouplissements des mesures sanitaires plus rapides ont été rejetées par le Grand Conseil ce mercredi. Le Conseil d'Etat s'en remet à la vaccination

Pas d'assouplissements pour les restaurateurs neuchâtelois. Pas d'assouplissements pour les restaurateurs neuchâtelois.

Les députés neuchâtelois ont refusé trois résolutions, émanant de la droite, demandant un assouplissement plus rapide des mesures sanitaires, dans la restauration notamment. Depuis début février, le canton a la situation sanitaire, en lien avec la pandémie de Covid-19, la plus problématique de Suisse.

« On salue la position équilibrée du Conseil fédéral, qui suscite de l'espoir. Il fait preuve de prudence pour éviter une troisième vague, alors que la vaccination permettra de s'en sortir », a déclaré mercredi le conseiller d'Etat Laurent Kurth. Selon lui, d'ici à fin avril, toutes les personnes vulnérables seront vaccinées.

Les mesures annoncées jusqu'ici par le Conseil fédéral, notamment la réouverture des terrasses, doivent encore être discutées, a expliqué le ministre en charge de la santé. « En ouvrant uniquement des terrasses en avril, cela posera des problèmes d'égalité de traitement et d'accès ou non à des aides économiques », a-t-il ajouté.

Laurent Kurth a rappelé que la prochaine étape doit concerner la restauration, les salles de cinéma et de spectacles. « La restauration a payé un lourd tribut, malgré un respect exemplaire des plans de protection. Il s'agit toutefois des seuls lieux où l'on passe beaucoup de temps, sans masque, ni distance suffisante ».


Réouverture au 15 mars demandée

Les trois résolutions n'ont pas atteint la majorité qualifiée. Celle du PLR, Damien Humbert-Droz, demandait une réouverture encadrée, concertée entre cantons, des lieux culturels, sportifs, des restaurants et des commerces non essentiels pour permettre un retour à la normalité.

Le député du Centre Blaise Fivaz voulait notamment une réouverture au 15 mars des restaurants, avec fermeture à 18h (à l'instar de la proposition du canton de Vaud), des théâtres et des loisirs en intérieur. L'UDC Niels Rosselet-Christ demandait aussi dans son texte une réouverture des restaurants le 15 mars, mais sans restriction d'horaire.

De son côté, la gauche a interpellé le gouvernement en lien avec la situation dans la culture et dans le domaine social. Les députés ont accepté mardi soir un postulat, déposé par le socialiste Romain Dubois, en faveur des travailleurs précaires, comme les intermittents du spectacle.

La députée socialiste Martine Docourt Ducommun a interpellé le Conseil d'Etat sur la situation dans la culture. « On a soutenu début février l'intervention des cantons romands auprès du Conseil fédéral qui demandait une réouverture des lieux culturels », a expliqué Alain Ribaux, conseiller d'Etat en charge de la culture.

Le Conseil fédéral a annoncé depuis « une timide reprise », qui doit être confirmée cet après-midi, mais le gouvernement neuchâtelois appelle de ses voeux une reprise. « C'est le tour de la culture », a ajouté Alain Ribaux.


17 classes en quarantaine

En réponse à une question sur la situation sanitaire, Laurent Kurth a expliqué en début de matinée que « Neuchâtel a actuellement les taux d'incidence et de reproduction les plus élevés de Suisse. Le RE se situe à 1,22 et montre qu'il y a une progression de la pandémie ».

Le chef du Département des finances et de la santé a précisé que les chiffres sont bas en Suisse et qu'un seul gros cluster a un impact important. Trois clusters ont été identifiés dans le canton. Ces trois dernières semaines, 17 classes ont été mises en quarantaine et des opérations importantes de tests ont été (ou vont être) menées.

Deux EMS ont vu la moitié de leurs résidents être touchée par le Covid et le Réseau hospitalier neuchâtelois a aussi enregistré des clusters. « Plus de la moitié des infections à Neuchâtel est due à la souche britannique », a ajouté Laurent Kurth. /ats-lfe


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus