L’administration neuchâteloise du futur centralisée sur deux pôles

Le Conseil d’Etat a présenté mercredi son projet de regroupement intitulé « Vitamine ». D’ici ...
L’administration neuchâteloise du futur centralisée sur deux pôles

Le Conseil d’Etat a présenté mercredi son projet de regroupement intitulé « Vitamine ». D’ici 2025, 1200 fonctionnaires travailleront soit à Neuchâtel, soit à La Chaux-de-Fonds

Le bâtiment de l'îlot vert au centre-ville de La Chaux-de-Fonds accueillera une partie des services sur le pôle administratif de la Métropole horlogère. (photo: archives) Le bâtiment de l'îlot vert au centre-ville de La Chaux-de-Fonds accueillera une partie des services sur le pôle administratif de la Métropole horlogère. (photo: archives)

L’Etat de Neuchâtel va opérer une profonde mue durant les quatre prochaines années. Il entend totalement repenser son fonctionnement en regroupant une majorité de son administration sur deux pôles, comme l’a annoncé mercredi le Conseil d’Etat. Avec ce projet, déjà approuvé par le Grand Conseil, le Canton vise plus de rationalité, une meilleure accessibilité au public et de meilleures conditions de travail pour son personnel, via le développement notamment d’espaces de travail partagés dans des locaux flambants neufs.

Alain Ribaux, conseiller d'Etat en direct dans le journal de 12h15 :

Tivoli et les Forges retenus

L’Etat a défini deux sites pour le projet. À Neuchâtel, c’est le secteur Tivoli, dans le quartier de Serrières, qui accueillera les centres de compétences « Santé-social » et « Mobilité ».

À La Chaux-de-Fonds, l’îlot-vert, situé proche d’Espacité abritera l’administration en prolongement du Service des contributions déjà installé à proximité.

Les centres de compétences « Culture et patrimoine » et « Emploi et formation » ont été retenus pour la Métropole horlogère. Un nouveau bâtiment sera également construit à l’emplacement des actuels entrepôts Coop à la rue du Commerce 100, à proximité de la gare ferroviaire des Forges qui sera inaugurée en fin d'année. À noter que le site est appelé également à accueillir les archives cantonales dans un autre bâtiment. Le projet passera devant le Grand Conseil durant la session de mars.

Globalement, La Chaux-de-Fonds verra arriver sept nouveaux services en provenance de Neuchâtel, alors que le Service des poursuites et des faillites quittera la Métropole horlogère et Cernier pour la capitale cantonale.

Les premiers déménagements sont prévus dès l’année prochaine pour les sites de l’îlot vert et de Tivoli, pour les services des migrations et des contributions. Le nouveau bâtiment de La Chaux-de-Fonds, baptisé « Les Docks », devrait être opérationnel en 2025. /lre



Actualisé le

 

Actualités suivantes