L’été indien de Poésie en arrosoir

Le festival de Cernier s’est déroulé aux confins de la saison estivale cette année. Coronavirus ...
L’été indien de Poésie en arrosoir

Le festival de Cernier s’est déroulé aux confins de la saison estivale cette année. Coronavirus oblige, il n’a pas pu avoir lieu en juillet comme prévu au départ

Le site d'Evologia a vibré tout le week-end au rythme des six spectacles proposés cette année. (Photo: Poésie en arrosoir) Le site d'Evologia a vibré tout le week-end au rythme des six spectacles proposés cette année. (Photo: Poésie en arrosoir)

La poésie a presque des airs d’automne cette année à Cernier. Le festival Poésie en arrosoir devait initialement avoir lieu en juillet sur le site d’Evologia. Mais le coronavirus l’a repoussé jusqu’aux derniers jours de l’été, du 18 au 21 septembre. La manifestation prend fin lundi soir après quatre jours de spectacles. Le directeur artistique de Poésie en arrosoir, Vincent Held, fait le point sur cette 18ème édition aux parfums de moisson, de vendanges et de colchiques.

L'interview de Vincent Held, directeur artistique de Poésie en arrosoir

Parmi les coups de cœur de cette 18ème édition, le directeur artistique cite Iaross & Trio Zéphyr, un groupe de musique qui fusionne jazz, rock, chanson française et slam. « C’est le spectacle total et de la poésie magnifique », s’enthousiasme-t-il. Au programme figure également une création de Vincent Held lui-même, basée sur les centaines d’ouvrages de poésie qui remplissent sa bibliothèque personnelle.

Les regards se tourneront bientôt vers la prochaine édition. Malgré la situation économique compliquée, Vincent Held reste confiant. « La petite taille du festival va assurer sa survie », promet-il. /ara


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus