Communales : Cortaillod peine à trouver des candidats

Le dépôt des listes définitives pour les élections communales est fixé au mercredi 9 septembre ...
Communales : Cortaillod peine à trouver des candidats

Le dépôt des listes définitives pour les élections communales est fixé au mercredi 9 septembre à midi. Dans six communes, l’élection sera tacite. C’est le cas à Cortaillod où les partis n’ont pas réussi à présenter assez de candidats malgré une population de 4'500 habitants

Situation exceptionnelle à Cortaillod : les élections communales seront tacites. Situation exceptionnelle à Cortaillod : les élections communales seront tacites.

C’est du jamais vu dans le canton de Neuchâtel pour une commune de cette envergure. A Cortaillod, 34 personnes sont en lice pour 41 sièges à repourvoir aux prochaines élections communales du 25 octobre. C’est presque moitié moins qu’il y a quatre ans. Jean-Marc Paroz, administrateur communal, se dit « triste pour la démocratie ».

Le problème vient principalement du Parti socialiste qui fait face à un départ massif de ses conseillers généraux. Cette année, ce sont sept membres sur dix qui quittent le législatif. Habitué à devoir remplacer une ou deux personnes par législature, cette année, le PS n’a trouvé que quatre candidats. Odile Duvoisin, conseillère générale sortante qui ne se représente pas, estime que la politique locale souffre d’une mauvaise image et que les citoyens ne semblent plus avoir envie de s’y engager.

Les Verts ont quant à eux juste réussi à trouver le nombre de candidats qui leur fallait, soit huit pour sept sièges et un conseiller communal. Un chiffre dans la moyenne de ces huit dernières années, malgré la vague verte des élections fédérales de 2019. Yves Bongard, conseiller général sortant à Cortaillod, pense également que la pandémie de coronavirus y est pour quelque chose. Selon lui, l’annulation ou le report de certains événements ont été des occasions perdues pour le parti de recruter des candidats.

Finalement, le PLR juge de son côté la situation stable avec trois candidats de moins qu’en 2016. La section présente cette année 22 personnes pour 19 conseillers généraux et trois conseillers communaux. Michel Robyr ne s’inquiète pas de la situation pour son parti même si, à son avis, davantage de nouveaux candidats seraient les bienvenus. Le conseiller général sortant estime que le choix toujours plus grand d’activités annexes pour les citoyens est la plus grande concurrence à la politique locale. Ce dernier dit ne pas constater de désengagement de la population.

Autre surprise : l’UDC, qui comptait cinq sièges au Conseil général de Cortaillod, n’a pas présenté de liste cette année. Une absence volontaire selon Grégoire Cario qui affirme vouloir « tirer la sonnette d’alarme ». Selon le conseiller général sortant, l’UDC traverse une crise d’image auprès de la population.

A noter que le parti n’exclut pas de présenter une liste en cas d’élection complémentaire, s’ils trouvent de nouveaux candidats. / cde


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus