Le PS lance sa campagne sur fond de zone piétonne et d’économie locale

Le Parti socialiste veut maintenir ses deux sièges à l’exécutif de La Chaux-de-Fonds lors des ...
Le PS lance sa campagne sur fond de zone piétonne et d’économie locale

Le Parti socialiste veut maintenir ses deux sièges à l’exécutif de La Chaux-de-Fonds lors des élections communales le 25 octobre prochain. Le parti se positionne pour une place du marché piétonne et une promotion économique forte

Les cinq candidats socialistes à l'exécutif de La Chaux-de-Fonds: les sortants Théo Huguenin-Elie et Katia Babey au centre, entourés de Sarah Diaz, Carmen Brossard et Pierre-Alain Borel. (Photo: Parti socialiste des Montagnes neuchâteloises) Les cinq candidats socialistes à l'exécutif de La Chaux-de-Fonds: les sortants Théo Huguenin-Elie et Katia Babey au centre, entourés de Sarah Diaz, Carmen Brossard et Pierre-Alain Borel. (Photo: Parti socialiste des Montagnes neuchâteloises)

Le Parti socialiste entre en campagne à La Chaux-de-Fonds. Le parti à la rose a présenté ce mardi à la presse ses 5 candidats à l’exécutif et ses 32 noms pour le législatif. « Nous avons misé sur la qualité plutôt que la quantité », indique le président de la section Michael Othenin-Girard, qui souligne le dynamisme actuel au sein du PSMNE.

Au Conseil communal, les deux sortants, Théo Huguenin-Elie et Katia Babey, se représentent. Ils figurent aux côtés de Carmen Brossard, enseignante, Sarah Diaz, directrice à l’école obligatoire de La Chaux-de-Fonds et Pierre-Alain Borel, économiste. Objectif : maintenir les deux sièges au Conseil communal et assurer la majorité de gauche au Conseil général.


Une place du marché piétonne pour le commerce local

L’emploi et l’économie de proximité sont les priorités du PS pour la prochaine législature. Le premier point est aussi une question d’attractivité pour la Métropole horlogère. Cela passe par la remise sur pied d’un Service de l’économie accompagnée d’une stratégie sur le long terme (deux arguments martelés à maintes reprises au Conseil général ces dernières années), afin de favoriser ou renouer un dialogue avec les entreprises de la région, qui plus est en période de crise.

Le deuxième axe vise à mieux soutenir le commerce local, dans le prolongement de la création de la monnaie locale l’Abeille. Pour le PS, cette question va de pair avec la création d’une vraie zone piétonne au centre-ville. Le parti de gauche en est convaincu : la qualité de vie et le dynamisme économique du centre-ville dépendent de la qualité des espaces publics. La transformation de la place du marché en zone piétonne devrait arriver sur les bureaux du Conseil général cet automne encore.


Investissements nécessaires pour une dynamique

La mise en valeur de la richesse culturelle de la ville, notamment via le projet de capitale culturelle suisse 2024, du patrimoine, mais aussi des infrastructures renouvelées sont les autres priorités du Parti socialiste pour La Chaux-de-Fonds. Même en cette période de vache maigre, les investissements sont nécessaires aux yeux du PS pour retrouver une attractivité et recréer une dynamique positive. Les réhabilitations prévues du complexe des Mélèzes ou de la place du marché s’inscrivent dans cette idée. /lre



Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus