Le POP vise un deuxième siège à l’exécutif de La Chaux-de-Fonds

Avec cinq noms pour le Conseil communal et une liste complète au législatif, le Parti ouvrier ...
Le POP vise un deuxième siège à l’exécutif de La Chaux-de-Fonds

Avec cinq noms pour le Conseil communal et une liste complète au législatif, le Parti ouvrier et populaire de la Métropole horlogère a de l’ambition pour les prochaines élections communales d’octobre

Quatre candidats au Conseil communal et deux candidates au Conseil général ont détaillé vendredi matin les axes du programme du parti pour les prochaines élections communales. Quatre candidats au Conseil communal et deux candidates au Conseil général ont détaillé vendredi matin les axes du programme du parti pour les prochaines élections communales.

Le POP La Chaux-de-Fonds a officiellement lancé sa campagne pour les élections communales du 25 octobre ce vendredi matin. Le parti a choisi la cour du collège des Forges, tout un symbole dans ce quartier carrefour de l’immigration et situé non loin de la friche de la Fiaz qui doit accueillir à terme un nouveau projet immobilier, pour présenter ses listes et son programme.


Deux sièges au Conseil communal, progresser au Conseil général

Au Conseil communal, le sortant Théo Bregnard se représente, aux côtés des historiens Karim Boukhris et Julien Gressot, par ailleurs président de la section chaux-de-fonnière du parti. Deux femmes complètent la liste : Françoise Jeandroz, enseignante retraitée, et Marina Schneeberger, bibliothécaire. Tous ces candidats siègent actuellement au Conseil général. 

C’est d’ailleurs justement au législatif que le POP dispose d’une force inédite pour ces élections « Nous avons une liste complète de 41 candidats, avec une balance intéressante entre hommes et femmes, expérience et débutants en politique. C’est historique pour notre parti » se réjouit Julien Gressot. 

Le Parti ouvrier et populaire compte bien capitaliser sur ces deux listes pour d’une part aller chercher le siège laissé vacant par l’UDC Marc Arlettaz au Conseil communal, mais aussi augmenter sa représentation au Conseil général.


Ecologie, social et égalité pour l'avenir

Le programme politique s’articule autour de trois thèmes : l’écologie, le social et l’égalité. Mais, comme beaucoup de partis chaux-de-fonniers, impossible de laisser de côté l’axe économique, dans une ville embourbée dans les difficultés financières. Alors que la crise pointe le bout de son nez, le POP veut en finir avec la politique d’austérité qui met à ses yeux la Ville dans une spirale négative. « Nous devons désormais investir dans un plan de relance avec des investissements modestes mais nécessaires » estime Julien Gressot. À ce titre, le POP se réjouit d’avoir mis sur pied un programme d’idées de 90 pages réparties en 15 thématiques. /lre


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus