De nouveaux lieux de ravitaillement à Noiraigue

Un food truck et un stand proposent de la petite restauration aux touristes et aux villageois ...
De nouveaux lieux de ravitaillement à Noiraigue

Un food truck et un stand proposent de la petite restauration aux touristes et aux villageois à Noiraigue. Ils comblent un vide

Malo Bortolini et Amélie Calame proposeront des gaufres aux gens de passage jusqu'au 2 août. Malo Bortolini et Amélie Calame proposeront des gaufres aux gens de passage jusqu'au 2 août.

À une semaine d’intervalle, deux initiatives ont vu le jour visant à offrir un lieu de restauration au cœur de Noiraigue. La Brasserie B’Art de Neuchâtel a installé son food truck le 18 juillet et propose une carte axée sur les produits locaux. Depuis vendredi, un couple tient également un stand à la sortie du village où il propose boissons et gaufres.

Tous s’accordent sur le fait que l’offre est très faible à Noiraigue au vu des nombreux touristes qui passent chaque jour pour aller admirer le Creux-du-Van et les gorges de l’Areuse. L’Auberge de Noiraigue est actuellement fermée et la Ferme Robert ne se trouve pas directement dans le village mais sur les hauteurs. L’objectif n’est d’ailleurs pas de concurrencer l’établissement qui est un véritable restaurant.

Philippe Jacopin, administrateur de la Brasserie B’Art, se dit très satisfait de la clientèle accueillie. Celle-ci mêle touristes, population du village et travailleurs de divers chantiers actifs dans le coin. Philippe Jacopin prévoit de faire voyager son food truck dans la région jusqu’à cet automne.

Malo Bortoloni et sa compagne Amélie Calame ont quant à eux décidé de se lancer dans la tenue d’un stand, faute de voyage plus lointain à réaliser cet été. C’est une intervention survenue au Conseil général de Val-de-Travers, dont Malo Bortoloni fait partie, qui l’a aussi poussé à tenter cette expérience :

Coronavirus oblige, le couple a dû élaborer un plan de protection pour accueillir les clients : service avec des gants, désinfection régulière des tables et du comptoir, marquage au sol pour le respect des distances et paiement sans contact en font partie.

Malo Bortoloni et Amélie Calame prévoient de tenir leur stand jusqu'au dimanche 2 août, de 9h à 19h environ. /sbe


 

Actualités suivantes

Articles les plus lus