Des mesures pour la Tête de Moine face au covid-19

Le fromage de Bellelay a vu ses ventes chuter en avril en raison du coronavirus et a décidé ...
Des mesures pour la Tête de Moine face au covid-19

Le fromage de Bellelay a vu ses ventes chuter en avril en raison du coronavirus et a décidé de limiter la production pour mai et juin

La Tête de Moine a également souffert des effets du coronavirus (photo: archives). La Tête de Moine a également souffert des effets du coronavirus (photo: archives).

La crise du covid-19 touche également la Tête de Moine. Les ventes du fromage de Bellelay ont baissé de 60% en avril par rapport au même mois de l’année dernière. L’Interprofession de la Tête de Moine a ainsi décidé de procéder à des restrictions de production. Les mesures concernent les mois de mai, à hauteur de 40%, et de juin dans une fourchette de 20%. La Tête de Moine a heureusement connu une période faste avant le coronavirus. Les ventes avaient augmenté de 12% entre janvier et mars. Le gérant de l’Interprofession de la Tête de Moine, Olivier Isler, présente l’état général de la situation : 

 

A noter encore que l’interprofession de la Tête de Moine souhaitait augmenter les prix du lait payés aux producteurs avant la crise du coronavirus. La décision finale reviendra à l’assemblée des délégués qui se tiendra le 18 juin. /fco



Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus