Confinement italien: témoignage des Pouilles

Vincent Mengoli, ancien habitant de Courtelary et désormais établi dans le sud de l'Italie ...
Confinement italien: témoignage des Pouilles

Vincent Mengoli, ancien habitant de Courtelary et désormais établi dans le sud de l'Italie, nous livre son témoignage après une semaine de quarantaine nationale

Depuis une semaine, Galatina s'apparente à un désert malgré ses 28'000 habitants Depuis une semaine, Galatina s'apparente à un désert malgré ses 28'000 habitants

Le gouvernement de nos voisins a proclamé la quarantaine nationale le 9 mars au soir suite aux ravages causés par le virus dans le nord. Tous les citoyens sont priés de limiter les déplacements au strict nécessaire, soit pour travailler pour s’approvisionner en denrées de première nécessité. 

Vincent Mengoli a quitté la région il y a 2 ans, avec son épouse, pour s’installer dans les Pouilles, à Galatina. Nous l’avons contacté pour savoir comment il vivait cette situation extrême: 

La population n’a pas le droit de quitter son domicile, hormis pour s’approvisionner en denrées de premières nécessité. Les courses doivent se faire dans la commune et tout déplacement hors du secteur doit être approuvé par les autorités. On retrouve Vincent Mengoli

La quarantaine nationale de l’Italie doit encore se poursuivre jusqu’au 3 avril, minimum. /nme 


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus