Loterie romande : le Conseil d’Etat ne pourra pas décider du 30% des bénéfices

Le Grand Conseil neuchâtelois a largement soutenu une motion mercredi matin qui empêche le ...
Loterie romande : le Conseil d’Etat ne pourra pas décider du 30% des bénéfices

Le Grand Conseil neuchâtelois a largement soutenu une motion mercredi matin qui empêche le Conseil d’Etat de s’immiscer dans les choix de répartition des bénéfices de la Loterie romande

Pour défendre le fonctionnement actuel de la Loterie romande, une quinzaine d'anciens conseillers d'Etat (soutenus par des communes et des élus actuels) étaient sortis de leur réserve. Pour défendre le fonctionnement actuel de la Loterie romande, une quinzaine d'anciens conseillers d'Etat (soutenus par des communes et des élus actuels) étaient sortis de leur réserve.

La répartition des bénéfices de la Loterie romande dans le canton de Neuchâtel ne changera pas. Le Grand Conseil a largement adopté mercredi matin une motion des groupes socialiste, PopVertsSol et Vert’libéral-PDC. Le texte, adopté par 90 « oui » et 14 « non », ne permettra pas au Conseil d’Etat de décider lui-même des bénéficiaires du 30% des montants reversés par la Loterie dans le canton. Cette possibilité, qui découle de la nouvelle Convention romande sur les jeux d’argent, avait mobilisé les acteurs culturels et sportifs, les élus aux chambres fédérales, mais aussi une quinzaine d’anciens conseillers d’Etat, qui étaient montés aux barricades pour demander au Conseil d’Etat de ne pas s’immiscer dans les bénéfices de la Loterie romande.

Le gouvernement s’est opposé à la motion mais a dû prendre acte. Le Conseil d’Etat estime néanmoins que des adaptations législatives devront être apportées. Jean-Nath Karakash a annoncé qu’un rapport serait soumis au parlement dans « les prochaines semaines ». Le ministre socialiste a regretté qu’une motion intervienne avant le débat sur ce rapport. /aju


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus