Ses mensonges le conduisent en prison

Un homme écope de 32 mois de prison ferme pour s’être inventé de hautes fonctions dans le ...
Ses mensonges le conduisent en prison

Un homme écope de 32 mois de prison ferme pour s’être inventé de hautes fonctions dans le but d'épater son entourage. Il est reconnu coupable d’escroquerie, d’usurpation de fonction et de vol par métier

L'homme comparaissait devant le Tribunal criminel qui siège à l'Hôtel de Ville de Neuchâtel. L'homme comparaissait devant le Tribunal criminel qui siège à l'Hôtel de Ville de Neuchâtel.

Des mensonges aux lourdes conséquences. Un homme s’est vu infliger une peine de 32 mois de prison ferme mardi par le Tribunal criminel du Littoral et du Val-de-Ruz à Neuchâtel. Il a été reconnu coupable d’escroquerie, d’usurpation de fonction et de vol par métier.

L’homme de 36 ans s’est fait passer pour un haut fonctionnaire du Département fédéral des affaires étrangères, mais aussi pour un employé du club de football de Young Boys dans le but d’impressionner et de gruger ses compagnes, et plus largement son entourage.

L’une d’entre elles a démissionné de son poste de vendeuse après la promesse d’un emploi, fictif, à la Confédération. La plaignante a aussi déboursé 45'000 francs pour l’achat d’un véhicule de fonction, montant qu’elle était sûre de se faire rembourser.

L’homme a aussi été reconnu coupable d’avoir piqué dans la caisse de plusieurs festivals et volé de la marchandise dans des magasins pour près de 35'000 francs. Les juges ont également retenu l’escroquerie par laquelle il s’est procuré des billets de transports publics et des articles de sport en usant de l’identité de tierces personnes pour près de 3'000 francs.

Avec ce verdict, les juges sont allés plus loin encore que les 30 mois de prison ferme que réclamait le Ministère public.

L’homme qui a déjà passé environ 8 mois en détention provisoire a 10 jours pour faire appel. /sbe


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus