Dispositions majoritairement respectées à la raffinerie de Cressier

Les contrôles réalisés auprès de la raffinerie démontrent que 27 des 33 entreprises mandatées ...
Dispositions majoritairement respectées à la raffinerie de Cressier

Les contrôles réalisés auprès de la raffinerie démontrent que 27 des 33 entreprises mandatées par Varo respectent les dispositions légales

Le Service de l'emploi a contrôlé l'entreprise Varo. (photo : Raffinerie de Cressier) Le Service de l'emploi a contrôlé l'entreprise Varo. (photo : Raffinerie de Cressier)

L'Etat de Neuchâtel a procédé à des contrôles de travailleurs auprès de l'entreprise Varo, sur le site de la raffinerie de Cressier. Les dispositions légales ont été respectées par la majorité des entreprises, conclut son Service de l'emploi.

Les contrôles ont porté sur 33 entreprises mandatées par Varo et 171 employés, sur les 473 présents à Cressier, a indiqué mardi l'Etat de Neuchâtel. Ils se sont déroulés le 12 juin dans le cadre de sa mission de contrôle des conditions de travail et des mesures d'accompagnement.

Les résultats mettent en évidence que la majorité (27 sur 33) des entreprises contrôlées, suisses et étrangères, ont respecté les dispositions légales. Ce résultat a été obtenu par un « partenariat de qualité » entre l'entreprise Varo et le Service de l'emploi, précise le communiqué.


Entretien de la raffinerie

L'Etat de Neuchâtel relève encore « la mise en place par l'entreprise de mesures permettant de veiller à l'application rigoureuse des dispositions légales applicables ». L'opération s'est tenue lors de l'arrêt partiel ou complet de l'activité de production, qui survient une fois par an pour l'entretien.

Varo mandate alors des sociétés suisses et étrangères ayant une expertise dans la maintenance des raffineries. C'est à cette occasion que l'entreprise a souhaité s'assurer que ces entités respectent bien l'application des dispositions légales applicables aux travailleurs détachés.


Une société indélicate

Une collaboration a été introduite avec le Service de l'emploi pour préparer ces opérations spécifiques par une information aux entreprises mandatées et par la mise en œuvre de contrôles en temps réel des entreprises non conventionnées, conformément à ce que prévoit la mission du service de l'emploi.

Sur 33 entreprises contrôlées, six ont fait l'objet d'une demande d'ajustement des salaires et/ou des indemnités de détachement prévues par la loi sur les travailleurs détachés (Ldet). A ce jour, elles se sont mises en conformité, à l'exception d'une société avec laquelle les démarches sont toujours en cours. /ATS-mwi


 

Actualités suivantes

Articles les plus lus