Suppression de postes en vue au SEMO

Le Canton de Neuchâtel a décidé de diminuer son soutien au semestre de motivation en raison ...
Suppression de postes en vue au SEMO

Le Canton de Neuchâtel a décidé de diminuer son soutien au semestre de motivation en raison de la baisse du chômage depuis deux ans. La réduction des aides de la Confédération ne permet plus de financer l’entier des places. 3,5 postes devraient être supprimés

L'aide de la Confédération a diminué avec la baisse du chômage. (Photo: illustration). L'aide de la Confédération a diminué avec la baisse du chômage. (Photo: illustration).

Mauvaise surprise pour les jeunes en difficulté. Le Canton de Neuchâtel a décidé de diminuer son soutien pour le semestre de motivation dans son budget. Le programme d’insertion professionnelle recevra 400'000 francs de moins en 2020, ce qui entraînera la suppression de 3,5 postes.

Cette diminution fait suite à la réduction de l’aide de la Confédération en raison de la baisse du taux de chômage dans le canton de Neuchâtel. En effet, ce dernier est passé de 5,9 % à 3,5 % en trois ans. Alors que le service propose 54 places, seules 38 sont financés par l’Etat l’année prochaine pour un total de 1,2 million contre 1,6 million en 2019. Pour le conseiller général socialiste de la Ville de Neuchâtel, Jonathan Gretillat, cette décision est un coup dur pour les jeunes :

Du côté du Canton, on avance que la forte diminution du chômage a une incidence sur les besoins. Compte tenu de cette évolution, le département de l’économie et de l’action sociale a décidé de réduire le nombre de places commandées. Une affirmation qui est contredite par Jonathan Gretillat qui avance qu’il y a déjà 10 personnes sur liste d’attente en plus des inscrits.

Ces 400'000 francs ne devraient pas non plus être repris par les villes selon l’élu socialiste. « Il s’agirait d’un message très dangereux qui inciterait le Canton à procéder à plus de reports de charges dans le futur ».

Cette décision prise par le Canton est aussi une déception pour Thomas Facchinetti, conseiller communal en charge du dossier à Neuchâtel :

Le SEMO est présent dans les villes de Neuchâtel, La Chaux-de-Fonds et Le Locle. Son principal client est le Canton par le biais du Service de l’emploi. /jha


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus