À l'image de Céline Vara, la députation neuchâteloise est rajeunie

La députation neuchâteloise aux Chambres fédérales s'est considérablement rajeunie. Sur six ...
À l'image de Céline Vara, la députation neuchâteloise est rajeunie

La députation neuchâteloise aux Chambres fédérales s'est considérablement rajeunie. Sur six parlementaires, quatre ont entre 33 et 44 ans. Les plus jeunes sont le socialiste Baptiste Hurni et la verte Céline Vara

Image d'illustration. Image d'illustration.

L'âge moyen des conseillers nationaux neuchâtelois lors de la prochaine législature sera de 44 ans. C'est inférieur à la moyenne suisse du Conseil national (49 ans), qui est pourtant le plus jeune de l'histoire.

À Neuchâtel aussi, l'élection de deux Verts y est pour quelque chose dans le rajeunissement de la députation. Fabien Fivaz, élu au National, a 41 ans et Céline Vara, élue aux États, est âgée de 35 ans. Le plus jeune parlementaire neuchâtelois est néanmoins le socialiste Baptiste Hurni (33 ans).

Le PLR Damien Cottier (44 ans), qui remplace Philippe Bauer (57 ans) qui a toutefois été élu aux États, rajeunit aussi l'âge moyen des conseillers nationaux neuchâtelois. Le plus âgé est le popiste sortant Denis de la Reussille, qui aura 59 ans dans quelques jours.

Départs au Grand Conseil

Cette aspiration de deux membres importants des Verts de la génération des 30-40 ans au niveau national pourrait toutefois poser quelques problèmes de relève. Le chef de groupe au Grand Conseil neuchâtelois, Fabien Fivaz, va en effet se retirer du parlement d'ici à la fin de l'année.

Céline Vara devrait en faire de même, les Verts neuchâtelois ayant une norme sur l'interdiction des doubles mandats. Les deux élus étaient des personnalités de poids au Grand Conseil.

« On a un Vert prêt et qui donnerait toute satisfaction pour prendre la tête du groupe au Grand Conseil, mais on doit encore discuter avec le POP et Solidarités, avec lesquels nous sommes alliés », a expliqué le président du parti cantonal Patrick Herrmann.

Ce dernier reconnaît toutefois que « par rapport à notre force électorale, il faudra renouveler le personnel politique » à court et à moyen terme. Au niveau du Grand Conseil, avec les futurs départs de Fabien Fivaz et de Céline Vara, « on devient un peu juste », a estimé le Chaux-de-Fonnier.

Le parti a beaucoup de jeunes et « une belle équipe âgée de plus de 50 ans », mais il manque des personnes de 30 à 40 ans, a ajouté Patrick Herrmann. Fabien Fivaz est plus optimiste : « Beaucoup de personnes se sont manifestées durant la campagne pour demander leur adhésion aux Verts et on a une relève jeune et dynamique ».

Chez les socialistes aussi

Les socialistes devront aussi certainement se chercher un nouveau chef de groupe au Grand Conseil avec l'élection de Baptiste Hurni au National. /ATS-mts


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus