Nouveaux tuyaux d’eau pour La Chaux-de-Fonds

La Métropole horlogère et Viteos ont inauguré vendredi la nouvelle galerie de Jogne. Ce tunnel ...
Nouveaux tuyaux d’eau pour La Chaux-de-Fonds

La Métropole horlogère et Viteos ont inauguré vendredi la nouvelle galerie de Jogne. Ce tunnel de plus de 760 mètres permet d’acheminer l’eau des bords de l’Areuse aux robinets des Chaux-de-Fonniers

La galerie de Jogne, maillon indispensable dans le système d'adduction d'eau de La Chaux-de-Fonds, a été inauguré vendredi matin, après 4 ans de travaux. Le tunnel fait plus de 760 mètres La galerie de Jogne, maillon indispensable dans le système d'adduction d'eau de La Chaux-de-Fonds, a été inauguré vendredi matin, après 4 ans de travaux. Le tunnel fait plus de 760 mètres

Un tunnel de 762 mètres sous le sommet de Solmont, à mi-chemin entre Brot-Dessous et Brot Plamboz, c’est la galerie de Jogne. Inaugurée vendredi matin, après 4 ans de travaux, elle accueille la conduite qui alimente en eau La Chaux-de-Fonds. Les vannes seront ouvertes au printemps prochain.

Cet ouvrage vient remplacer l’aqueduc actuel qui garantit l’approvisionnement de la Métropole horlogère depuis plus de 130 ans.

La nouvelle construction fait partie du projet de remplacement du système d’adduction décidé par le Conseil général de La Chaux-de-Fonds en mars 2010. Un investissement de 34 millions de francs au total réparti sur 13 ans. La première étape, la galerie de la Corbatière a été achevée en 2013. L’inauguration du tunnel de Jogne et le renouvellement des conduites ascensionnelles depuis l’usine des Moyats au bord de l’Areuse représente la 2e étape.

La dernière, prévue entre 2021 et 2024, consiste en la construction d’une usine de traitement de l’eau.

Depuis plus de 10 ans, c’est Viteos qui assure la gestion du réseau d’approvisionnement en eau de La Chaux-de-Fonds. À cet égard, l’entreprise de distribution d’énergie a été chargée de procéder au renouvellement complet du système.

L’inauguration de vendredi matin a été l’occasion de tordre le cou à une légende urbaine selon laquelle les Chaux-de-Fonnires boivent l’eau de l’Areuse. En réalité, le liquide pompé à l’usine des Moyats provient de différentes sources à proximité des gorges de l’Areuse et en aucun cas de la rivière. /cwi


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus