Commentaire : La déprime des primes ou le Minotaure à la sauce helvétique

Les primes maladies n’augmenteront que de 0,2% en 2020 mais attention à ne pas se réjouir ...
Commentaire : La déprime des primes ou le Minotaure à la sauce helvétique

Les primes maladies n’augmenteront que de 0,2% en 2020 mais attention à ne pas se réjouir trop tôt…

Image d'illustration. (Photo : LDD). Image d'illustration. (Photo : LDD).

Les acteurs de la santé saluent, dans l’ensemble, la hausse modérée des primes maladie pour 2020 en Suisse. La plupart se montrent prudents et estiment toutefois qu’il ne s’agit pas d’un renversement de tendance durable. De nouvelles augmentations plus importantes ne sont ainsi pas exclues à l’avenir. Le commentaire, un rien désabusé, de François Comte est à lire ci-dessous :

« Le système de santé suisse s’assimile de plus en plus à un mythe de la Grèce antique, celui du Minotaure. Les divers acteurs se sont ingéniés à construire un véritable dédale pour enfermer une bête féroce. Entre les différentes caisses, les différentes franchises, les différents modèles d’assurance, il est devenu impossible de s’y retrouver. Les assurés suisses – tels les Athéniens – semblent ainsi condamnés à être dévorés par le Minotaure, à coups de primes et de factures de santé.

La complexité et l’opacité du système sont ainsi entretenues à l’envi car elles servent des intérêts, certes divergents, mais qui s’accordent toutefois sur un point : un modèle aussi complexe ne peut être réformé qu’à la marge et de manière perpétuelle. Autrement dit : il faut que tout change pour que rien ne change. Ajoutez à cela la puissance de certains lobbies au sein des milieux politiques et l’aversion des Suisses alémaniques pour toute forme de contrôle du système par l’Etat et, vous l’aurez compris, le nouveau Thésée qui tuera le Minotaure n’est pas encore sorti du labyrinthe… » /fco


 

Actualités suivantes

Articles les plus lus