Incendie à Auvernier : la Cour pénale confirme le jugement

L’affaire de l’incendie à Auvernier en mars 2017 touche à sa fin. Les juges ont confirmé le ...
Incendie à Auvernier : la Cour pénale confirme le jugement

L’affaire de l’incendie à Auvernier en mars 2017 touche à sa fin. Les juges ont confirmé le verdict de première instance. Pour ces derniers, des bougies mal éteintes sont effectivement à l’origine de l’incendie

Les bâtiments incendiés étaient situés Grand'Rue 44 et 46 à Auvernier. Les bâtiments incendiés étaient situés Grand'Rue 44 et 46 à Auvernier.

La Cour pénale revenait mercredi sur le drame qui a vu deux maisons partir en fumée à Auvernier en mars 2017. Elle a confirmé le verdict rendu en première instance. La prévenue est reconnue coupable d'incendie par négligence mais n'est pas sanctionnée

Lors de la première audience, le tribunal avait estimé que le feu avait été causé par deux bougies mal éteintes se trouvant dans l’appartement de la prévenue. La femme avait fait appel du jugement en janvier 2019. Pour la défense, un doute subsite sur l'origine du feu et il devrait profiter à l'accusée. La plaidoirie a mis en avant d’éventuels manquements de l’enquête de police sur le drame.


Négligences durant l'enquête?

Maître Céline Vara, avocate de l’appelante, a déploré un « manque de professionnalisme » de la part des policiers en charge des investigations. Elle a soutenu que dès les premières heures qui ont suivi l’incendie, les inspecteurs étaient persuadés que les bougies de la prévenue avaient provoqué le sinistre. Elle leur reproche d’avoir occulté les autres causes possibles, ce que l’avocate qualifie de « biais contextuel ou biais de confirmation ».

Une théorie fermement rejetée par les avocats des plaignants, Maîtres Grandjean et Schweizer. Ils estiment que si les autres causes ont été écartées, c’est parce qu’elles n’étaient pas vraisemblables.

Les juges ont été dans le sens de cette version, confirmant le jugement de première instance.

Pour rappel, les dégâts du sinistre se montent à plus de 2,2 millions de francs. /mwi-cbo

 


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus