Le vignoble neuchâtelois a bien supporté la canicule

Les tests hydriques démontrent que les cèpes ont bien encaissé les deux grandes vagues de chaleur ...
Le vignoble neuchâtelois a bien supporté la canicule

Les tests hydriques démontrent que les cèpes ont bien encaissé les deux grandes vagues de chaleur successives

Les vignes supportent bien le chaud... tant qu'il ne dure pas trop longtemps. Les vignes supportent bien le chaud... tant qu'il ne dure pas trop longtemps.

La vigne neuchâteloise ne craint que très peu les coups de chaud.

Après le deuxième épisode caniculaire vécu la semaine passée, on aurait pu redouter de fâcheuses conséquences pour les vignobles de notre région. Cependant, la station viticole du canton de Neuchâtel a rapidement dissipé les craintes : le développement des grappes est normal et les tests effectués sur les cèpes révèlent un stress hydrique faible à modéré.

Son directeur, Johannes Rösti, rappelle que la vigne est une plante de type méditerranéen qui supporte très bien les grandes chaleurs :

Les vignobles peuvent ainsi supporter des températures élevées, mais tant que la période de forte chaleur ne dure pas trop longtemps.

Vendredi, l’orage qui a éclaté au-dessus du Canton était parfois accompagné de grêle. Toutefois, la station viticole a indiqué que les chutes ont été très localisées et de gravité moindre. Ainsi, peu de dégâts ont été signalés. /dsa


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus